The taste of tears @cactus
The taste of tears

Le dos de Kanata s'arqua et il mordit de toutes ses maigres forces dans l'oreiller qu'il tenait contre lui de peur que les voisins entendent sa voix. Derrière lui, Asuka ne ralentit pas un seul instant. Il continuait de donner des coups de hanche tous plus brutaux les uns que les autres, se délectant des gémissements étouffés du brun. Il s'enfonçait si profondément en lui que Kanata avait l'impression qu'il ne pourrait plus jamais marcher correctement après cette nuit (ce qui serait probablement le cas pour les jours à venir).

« A-A.... Asu.... A... » Il essaya vainement de lui demander de ralentir, mais même sa voix semblait fonctionner seulement pour gémir et crier de plaisir.

C'était trop. Il avait l'impression que cette nuit était sa dernière. Asuka était partout, au-dessus de lui, en lui, autour de lui, il n'y avait qu'Asuka. Asuka et sa voix qui lui chuchotaient des compliments à l'oreille. Asuka et ses mains fortes qui parcouraient son dos. Asuka et son sexe qui le pilonnait sans cesse, essayant probablement de l'assassiner.

C'était vraiment trop, il n'en pouvait plus. Ses bras ne le soutenaient même plus et si Asuka ne tenait pas son bassin, il se serait étalé de tout son long sur le lit.

Il savait qu'il lui suffirait simplement de lever un peu son bras et de toucher Asuka pour qu'il aille plus doucement, qu'il ne prononce qu'un seul petit mot pour que le blond s'arrête, il n'y avait rien de plus facile, mais tout ce qui sortait de sa bouche n'était que des gémissements inarticulées, des sons plus ou moins bruyants, il n'arrivait à former aucun mot ayant du sens.

C'était trop. Mais c'était aussi trop bon.

Le rythme qu'Asuka lui avait imposé était rapide, brutal et lui laissait à peine assez de temps et de force pour respirer. Il savait très bien qu'il avait joui, mais il ne savait même pas combien de fois. Combien de temps avaient-ils passé ici ? Combien d'heures ? Il avait perdu toute notion du temps, Asuka aurait bien pu lui dire que deux jours étaient passés qu'il ne serait même pas surpris. Il avait l'impression qu'il perdait la tête, qu'il allait s'évanouir, et il adorait ça.

Asuka passa une main le long de son dos, remontant lentement jusqu'à sa nuque qu'il empoigna. D'un coup, ses coups de bassin redoublèrent d'allure et devinrent encore plus brutaux qu'il ne l'était déjà. Kanata ne pensait pas qu'il pouvait ressentir autant de plaisir d'un coup. Il était presque sûr que son corps tout entier était sensible, il tremblait de la tête aux pieds et se fichait du bruit qu'il faisait. Il ne s'entendait même pas crier, il tout ce qu'il pouvait sentir était la chaleur d'Asuka. Son propre sexe lui faisait mal tellement il avait joui, mais il en avait envie encore une fois, il sentait l'orgasme monter en lui, lui tordant l'estomac, accompagnée d'une vague de chaleur dans tout son corps–

Puis plus rien.

« A-Asuka ! gémit-il dans la chambre qui lui paraissait soudainement trop grande, trop froide, trop silencieuse. Asuka ! 

- Je suis là, Kanata. Je suis là. »

D'un mouvement habile, Asuka retourna Kanata de façon à ce qu'il soit sur son dos. Il n'attendit pas plus longtemps avant de le pénétrer de nouveau, venant l'embrasser en même temps. Kanata enroula ses bras autour de son coup et ses jambes vinrent s'enrouler autour de sa taille, refusant de le laisser s'éloigner de lui une nouvelle fois.

« Kanata, je vais avoir du mal à bouger, rit Asuka.

- M'en fiche, marmonna Kanata, reprenant ses lèvres d'assaut. »

Ils s'embrassèrent pendant de longues minutes, leurs langues se cherchant, se caressant, s'entremêlant et refusant de se séparer. Malgré leur proximité, Asuka parvint à passer sa main entre leurs deux ventres et vint frôler le sexe de Kanata. Ce dernier gémit bruyamment et détacha finalement ses jambes, les laissant retomber sur le matelas.

« Regarde-toi, chuchota Asuka contre ses lèvres, je suis sûr que si je commence à bouger tu vas encore pleurer. »

Il attrapa les cuisses de Kanata et le força à écarter les jambes avant de se remettre à bouger. Le brun rejeta la tête en arrière, la bouche ouverte en un cri silencieux. Comme Asuka s'en était douté, il ne fallut que quelques secondes avant que les larmes se mettent à rouler sur les joues rouges de Kanata qui ferma les yeux pour essayer de les retenir, en vain.

« Oh, Kanata. »

Asuka rit doucement et embrassa tendrement ses joues. Les larmes de Kanata redoublèrent lorsqu'il empoigna son sexe, le serrant et l'empêchant de jouir. Il était à la merci d'Asuka et ne lui refusait rien. Il était si beau, si adorable, si excitant...

Asuka ouvrit la bouche et vint lécher les larmes de Kanata. Il prit le temps de remonter le long de sa joue droite, léchant chaque goutte qui perlait, puis embrassa sa paupière. Il fit de même de l'autre côté et sourit de plus belle lorsqu'il remarqua que Kanata ne cessait de relever la tête, essayant de l'embrasser. Asuka lui accorda un baiser tendre et langoureux, contrastant avec la force de ses coups.

« Je vais te lâcher, d'accord ? » Kanata acquiesça vivement, mais Asuka était presque sûr qu'il ne l'écoutait même pas. « Et après tu pourras jouir. » Kanata continua d'acquiescer cherchant la bouche de son amant plutôt qu'à comprendre ce qu'il disait.

Comme promis, Asuka retira sa main et il ne fallut que quelques secondes avant que Kanata ne jouisse dans un long cri, aucun des deux ne se préoccupant de si leurs voisins les entendaient ou non.

Asuka se laissa tomber à côté de Kanata, le regardant reprendre lentement sa respiration et ses esprits. Ses cheveux, mouillés par la sueur, étaient collés sur son front et ses yeux papillonnaient, le sommeil le prenant soudainement.

« La prochaine fois... commença le brun, la voix enrouée, la prochaine fois... Je veux être sur toi. 

- La prochaine fois ? » Asuka haussa un sourcil. Kanata n'arrivait même pas à lever le petit doigt et il parlait déjà de recommencer.

« Maintenant ? proposa Kanata.

- Je pense que tu devrais dormir. 

- Mais je colle. 

- Je vais m'en occuper. »

Il bailla avant d'acquiescer mollement, fermant les yeux. Asuka passa sa main dans ses cheveux et Kanata se tourna légèrement pour coller sa joue contre la paume de la main du blond. Quelques secondes plus tard, il était profondément endormi.

1. The taste of tears 1120 0 0