Friendship @cactus
Friendship

Yuu n'allait pas se mentir, si un jour on lui avait dit qu'il entretiendrait une relation plus qu'amicale avec Ayase Koyuki, il aurait ri. Très fort. Et très longtemps.

Pas qu'il n'appréciait pas son camarade de classe, mais il devait avouer que se rapprocher de Koyuki n'était pas une tâche facile. Le jeune homme semblait toujours mal à l'aise dès que quelqu'un lui adressait la parole, peu de personnes avait réussi à tenir une discussion de plus de trois minutes avec lui avant qu'il ne trouve le moyen de disparaître subitement.

Cependant, un concours de circonstances avait permis à Yuu de se rapprocher de Koyuki et, de fil en aiguille, ils étaient même devenus amis. Koyuki était juste un peu plus timide et renfermé que la plupart des autres personnes de leur âge, mais une fois qu'il s'était ouvert à lui, Yuu avait découvert une personne formidable. En plus d'un garçon extrêmement mignon.

Il n'était peut-être pas aussi proche de Koyuki qu'il l'était de Haruki ou Souta, mais il y travaillait. Yuu sentait qu'ils se rapprochaient un peu plus chaque jour et il espérait pouvoir forger une amitié sincère avec lui d'ici peu.

Le destin n'en avait pas décidé autant.

Koyuki et lui s'étaient bel et bien rapprochés l'un de l'autre. Peut-être un peu trop même.

Yuu se plaqua une main sur la bouche pour étouffer un gémissement rauque.

Il était assis sur son propre lit et Koyuki était agenouillé par terre, entre ses jambes, son sexe enfoncé dans sa bouche.

Yuu avait-il voulu se rapprocher de lui ? Oui. Avait-il voulu que leur relation prenne un tel tournant ? Peut-être pas. Le regrettait-il ?

Absolument pas.

Koyuki avalait son membre comme s'il était affamé et qu'on lui offrait le repas le plus délicieux au monde. Il le léchait sur toute sa longueur, s'attardant sur les endroits les plus sensibles, avant de récolter les quelques gouttes de sperme qui perlaient de son gland pour les avaler goulûment.

Heureusement qu'ils étaient seuls, parce que Yuu n'arrivait absolument pas à retenir ses gémissements.

Qui aurait pu penser que le timide Koyuki puisse mettre tant d'efforts dans une fellation ?

Le jeune homme avait le visage rouge et Yuu ne savait pas vraiment si c'était dû à l'excitation ou à l'embarras. Le brun n'arrivait pas à détourner le regard, fixant avec fascination les lèvres de Koyuki sucer son gland sensible avant de s'entrouvrir petit à petit pour laisser passer son pénis en entier. Sa langue ne cessait de caresser ses points sensibles et Yuu dut utiliser toutes ses forces pour ne pas poser sa main sur le crâne de Koyuki et le forcer à aller encore plus loin. Rien que de l'imaginer s'étouffer sur son sexe avec des larmes perlant aux coins de ses yeux suffisait presque à le faire jouir.

Soudainement, Koyuki qui avait gardé les yeux fermés jusque là bien trop gêné pour regarder Yuu, les ouvrit et leva timidement le regard vers le brun. Ce dernier, qui avait déjà du mal à se retenir de jouir, sentit une vague de chaleur monter en lui en voyant l'état de Koyuki. Ses cheveux étaient dans tous les sens, il avait les joues cramoisies et ses grands yeux bleus brillaient à cause des larmes qu'il avait du mal à retenir, sans oublier ses lèvres rouges et mouillées qui contrastaient avec sa peau pale.

Koyuki n'eut qu'à bouger légèrement sa langue, frôlant la veine la plus sensible du sexe de Yuu, et que ce dernier jouit soudainement dans un râle rauque. Le brun attrapa les cheveux argentés et s'empressa de retirer son sexe de la bouche de Koyuki pour qu'il ne le force pas à tout avaler (bien que cette pensée était terriblement excitante). Cependant il n'avait pas réfléchi au fait que tout atterrirait sur son visage.

Il y eut une seconde de silence avant que Koyuki ne laisse échapper un gémissement plaintif lorsqu'il comprit ce qui venait d'arriver.

Il y avait du sperme sur ses joues et sur ses lèvres, mais heureusement rien n'avait touché ses cheveux. Les nettoyer aurait été terriblement embêtant.

Yuu regarda, bouche-bée, Koyuki passer un doigt sur sa joue pour récolter le sperme qui s'y trouvait. Ses yeux bleus trouvèrent les siens et, après s'être autorisé un sourire aguicheur, il lécha son doigt sur toute la longueur, puis le suça avant de le ressortir de sa bouche, se passant la langue sur les lèvres, comme s'il venait d'avaler quelque chose de délicieux.

Koyuki pencha la tête sur le côté, un sourire innocent aux lèvres.

Yuu déglutit bruyamment.

Quelques minutes plus tard, il espéra que le quartier était vide, parce qu'il était sûr qu'on pouvait entendre les cris de Koyuki jusqu'à l'autre bout de la rue.

1. Friendship 835 0 0