Haircut @cactus
Haircut

Yuu avait toujours remarqué Koyuki. Il gardait constamment un œil sur lui, le regardant silencieusement de loin et observant ceux qui l'entouraient. Il avait ainsi remarqué que Koyuki n'était jamais à l'aise avec les autres. Il évitait les activités qui le forçaient à côtoyer des gens, préférait rester assis à l'écart plutôt que de se mêler à la foule et était devenu maître dans l'art de disparaître au milieu des conversations. Yuu le regardait faire, mais jamais il n'était intervenu.

A force de le regarder, il avait fini par s'attacher. C'était stupide, il ne lui parlait jamais, mais comment résister alors que Koyuki était aussi adorable, gentil, travailleur et donnait toujours le meilleur de lui-même. Mais il n'avait surtout aucune confiance en lui et c'était quelque chose qu'il ne supportait pas voir. Malheureusement Yuu n'était pas celui qui pourrait l'aider, pas alors qu'il ne lui avait jamais adressé la parole pour discuter d'autre chose que des cours.

Il continuait simplement de le regarder de loin, sans jamais intervenir. Au fil des semaines, il l'avait vu tomber amoureux de Natsuki, petit à petit, et cela l'avait touché bien plus qu'il ne l'aurait voulu. Il aurait dû pourtant s'y attendre, ils avaient les mêmes centres d'intérêts, s'entendaient bien et c'était la seule personne avec laquelle Koyuki semblait à l'aise. Mais même si Natsuki le rendait heureux, cela ne voulait pas dire que Yuu aimait ça.

D'un autre côté, il ne pouvait pas gâcher la relation que Koyuki avait réussi à construire avec Natsuki. Il avait fait de son mieux pour se rapprocher d'elle et Natsuki aussi semblait l'apprécier sincèrement. Tout ce que Yuu pouvait faire, c'était les regarder rire ensemble de loin, espérant qu'ils pourraient être heureux tous les deux. A cette pensée, il sentit une douleur lui traverser la poitrine. Il savait très bien ce que cela signifiait, mais il était bien trop tard pour qu'il y fasse quelque chose.

Du moins c'était ce qu'il s'était dit, jusqu'à ce qu'il croise Koyuki dans la rue, complètement par hasard. Le garçon semblait hésiter à rentrer dans un salon de coiffure, triturant ses doigts alors que quelques mèches de cheveux lui tombaient dans les yeux. Yuu n'aurait pas dû le trouver aussi adorable alors qu'il semblait faire face à un dilemme. Et surtout, il n'aurait pas dû ressentir la soudaine envie d'aller le voir, d'essayer de se rapprocher de lui, de lui parler, d'espérer qu'il le regarde, mais il ne pouvait pas s'en empêcher.

Prenant une profonde inspiration, Yuu traversa la route pour rejoindre Koyuki.


Koyuki ne savait pas pourquoi il hésitait. S'il voulait que Natsuki le remarque alors il devait changer, ce n'était pas en ressemblant à une fille qu'elle serait intéressée par lui. Mais aller jusqu'à se couper les cheveux ? Complètement ? Il les avait toujours eus assez longs et les appréciait tels qu'ils étaient après tout...

Non. Ce n'était pas en étant aussi indécis qu'on le verrait comme un homme. Il avait décidé qu'il ferait tout pour que Natsuki le voit comme quelqu'un sur qui elle pourrait compter et dont elle pourrait tomber amoureuse, changer son apparence extérieure était le premier pas vers cette transformation.

Alors qu'il s'apprêtait à ouvrir la porte du salon de coiffure, une main se posa soudainement sur son épaule, le faisant sursauter. Il retint de justesse un cri de stupeur et se retourna pour voir qui pouvait bien l'interpeller.

Koyuki haussa les sourcils, étonné de voir que Yuu se tenait juste devant lui. Le brun enfonça ses mains dans les poches de son pantalon et lui offrit un sourire poli.

« Ayase. 

- Setoguchi, répondit-il froidement.

Il n'était habituellement pas du genre à être aussi impoli, mais Yuu était la raison pour laquelle il n'avait probablement aucune chance avec Natsuki. Il n'avait aucune envie d'être amical avec lui. Le brun ne sembla cependant pas comprendre qu'il n'était pas le bienvenu et continua de lui parler.

« Tu vas te couper les cheveux ? demanda-t-il. Tu as une coiffure en tête ? »

Koyuki fronça les sourcils, ne comprenant pas vraiment pourquoi il essayait de faire la conversation. Ils n'étaient pas si proches que ça, il était même sûr qu'ils ne s'étaient jamais parlé en dehors des cours, alors pourquoi voulait-il savoir ce qu'il préférait faire. Koyuki lui aurait bien sorti une réplique acerbe pour qu'il le laisse tranquille, mais jamais il n'oserait avoir un comportement aussi déplacé. Surtout envers quelqu'un qui pourrait dire du mal de lui à Natsuki.

Il hésita quelques secondes de plus avant de sortir son téléphone pour lui montrer la coiffure qui l'intéressait. Il ne savait pas vraiment si elle lui irait, mais il espérait au moins que les gens arrêteraient de dire qu'il ressemblait à une fille.

Yuu se rapprocha de lui, leurs bras se touchant, et il se pencha pour mieux voir son écran. Koyuki ne s'était pas attendu à ce qu'il s'approche soudainement de lui et retint de justesse un sursaut. Au bout de quelques secondes, le brun laissa échapper un petit rire et Koyuki sentit son visage entier rougir de honte.

Évidemment que cela ne lui irait pas. Il était ridicule. Ce n'était pas comme si en changeant de coiffure il arriverait à faire en sorte que Natsuki le remarque.

« Ça t'irait bien, dit Yuu. »

Koyuki leva les yeux vers lui, la bouche entrouverte de stupeur. Il s'était attendu à tout sauf à un compliment. Surtout de la part de Setoguchi Yuu. Il n'eut même pas le temps de répondre que le brun continua sur sa lancée.

« Mais c'est dommage... » Yuu pencha la tête sur le côté et son regard s'adoucit. Koyuki n'aurait jamais imaginé un jour être celui qui recevrait un tel regard, il avait toujours pensé que Yuu aussi était amoureux de Natsuki, mais pourtant...

Ses yeux s'écarquillèrent lorsque Yuu attrapa une mèche de cheveux entre ses doigts, la caressant doucement en souriant.

« J'aime vraiment tes cheveux, finit-il par dire. »

Le silence qui suivit fit comprendre à Yuu qu'il était peut-être allé un peu trop loin. Il lâcha subitement les cheveux de Koyuki et s'éloigna d'un bon mètre.

« Mais je suis certain que cette coiffure t'irait aussi, tu sais, dit-il en essayant de cacher sa gêne. Je dois y aller, on se voit au lycée. »

Et Yuu était parti aussi vite qu'il était arrivé.

Koyuki regarda le brun partir en vitesse, comprenant à peine ce qu'il venait de se passer. Il cligna lentement des yeux avant de se passer une main dans les cheveux, les joues rouges et le cœur battant.

Peut-être qu'il se couperait les cheveux une autre fois...

1. Haircut 1160 0 0