Grelot @cactus
Grelot

Aizou regarda Yuujirou pester en essayant d'attacher son collier pour la énième fois, en vain, avant de se lever pour aller l'aider. Il ignora la façon dont Yuujirou sursauta lorsqu'il sentit quelqu'un prendre le collier et dut retenir un sourire quand il le sentit se détendre immédiatement en reconnaissant Aizou derrière lui. Le blond s'assura qu'il n'était pas trop serré et que le grelot doré était bien au centre avant de se reculer d'un pas.

« Merci, dit simplement Yuujirou. »

Il hésita légèrement avant de finir par se retourner et Aizou put voir sa tenue plus en détail. Yuujirou était habillé simplement, leur nouvelle chanson se passant dans un univers normal, loin des mondes fantaisistes auxquels ils avaient été habitués, et rien de bien extravaguant n'allait se dérouler. On leur avait donc donné des vêtements de marque afin qu'ils puissent tourner tout en faisant de la pub pour leurs partenaires. Aizou devait avouer qu'il appréciait voir Yuujirou dans des vêtements simples ; mis à part son uniforme et ses vêtements de sport, il n'avait pas vraiment eu l'occasion de le voir porter d'autres tenues étant donné qu'ils ne passaient pas énormément de temps ensemble à moins d'y être obligés.

Yuujirou leva la tête et plongea ses yeux bleus dans les siens et Aizou remercia l'univers tout entier de lui avoir offert un peu de self-control parce qu'il avait beaucoup de mal à se retenir de se pencher pour l'embrasser.

Pour ce nouveau clip, il avait été décidé qu'ils seraient des hybrides avec des oreilles et des queues d'animaux. Tout le monde savait que c'était un thème qui faisait fondre les filles et leurs fans seraient probablement aux anges en les voyant. Le problème était que personne n'avait prévu qu'Aizou serait lui aussi aux anges en voyant Yuujirou avec des oreilles et une queue de chat.

Yuujirou pencha la tête sur le côté en fronçant légèrement les sourcils, le grelot autour de son cou suivant son geste et tintant, ne comprenant pas pourquoi Aizou ne cessait de le fixer sans dire un mot. S'il avait une remarque à faire, qu'il la fasse. Il n'allait pas attendre toute la journée que le blond l'insulte.

Mais cette simple action suffit à ce que le peu de self-control qu'Aizou avait s'écroule comme un simple château de cartes. Il passa un doigt sous le collier de Yuujirou, frôlant la peau de son cou et, aussi rapidement que son self-control s'était effondré, il le tira à lui, penchant sa tête et fixa ses lèvres qui semblaient si douces, si parfaites et-

« Shibasaki-kun ! s'écria Hiyori. »

Aizou se rendit soudainement compte de ce qu'il avait été sur le point de faire et se recula soudainement, remarquant l'expression de pur ébahissement sur le visage de Yuujirou. Il savait que ce qu'il venait de faire était stupide, tout le monde avait dû comprendre les sentiments qu'il avait pour son partenaire et qu'il s'était efforcé de cacher depuis des mois, mais ce simple collier avait été suffisant pour tout gâcher.

Alors Aizou fit la seule chose qui lui semblait logique dans cette situation et partit en courant. Il ne remarqua jamais la couleur écarlate s'étalant sur les joues de Yuujirou, ni la façon dont il passa timidement deux doigts sur ses lèvres en baissant les yeux, comme déçu que le blond ne soit pas allé plus loin.

1. Grelot 591 0 0