De Dorne à Âtre-les-confins @alice
La fille bâtarde de Valyria

Disclaimer : L'univers ne m'appartient toujours pas.

Note d'auteur : Et voici le chapitre 10, enfin. J'espère qu'il vous plaira, n'hésitez pas à me laisser une review pour me dire ce que vous en avez pensé et bonne lecture.

Chapitre 10 : La fille bâtarde de Valyria

Leur bateau largua les amarres en milieu de journée sur l'un des nombreux quais que comptait la cité aquatique de Braavos. Le voyage avait été éprouvant, notamment pour Tyrion qui avait toujours souffert du mal de mer dès qu'il mettait les pieds sur un navire.

Même à terre, l'odeur du sel et de la mer continua de titiller leurs narines. Aucun représentant de la banque de fer n'était venu les accueillir, ce qui n'était pas bon signe. Est-ce que les braaviens avaient déjà retourné leur veste pour s'allier à Stannis Baratheon ? Si c'était le cas, alors la guerre était probablement déjà perdue pour eux, mais il refusait de l'envisager, ce serait condamner à mort Tommen, Myrcella et son frère. Il devait il y avoir une solution pour qu'ils survivent tous à cette guerre, il en était certain.

- Je vais me rendre à la Banque de fer, leur dit le nain, Jaime, Podrick, vous venez avec moi.

- Et moi ? Tu laisses ton plus fidèle compagnon derrière-toi ?

- Il y a une auberge en ville qui nous attend, Le Havre heureux, va nous y annoncer et charge-toi de recruter des mercenaires pour nous.

- Tu ne fais pas confiance à la garde que nous ont octroyé les Tyrell ?

- Absolument, pas plus qu'au Guet de Port-Réal depuis que Cersei et mon père y ont placé leurs hommes.

- Je vais t'en trouver alors, de vrais hommes qui ne te feront pas regretter Shagga et les clans des montagnes de la lune.

Le groupe se sépara alors, et l'ancien mercenaire partit seul en direction de l'auberge où ils allaient séjourner. Il aimait beaucoup la ville qu'il découvrait, elle semblait tellement vivante, grouillant de gens qui marchaient rapidement, chacun devant avoir une histoire personnelle qu'il aimerait beaucoup entendre. Il y en avait probablement qui étaient dans son cas, des épées-liges qui avaient trouvé un maître qui acceptait de les payer grassement en échange de leur loyauté, ou bien qui en cherchait un.

Déambulant de quartier en quartier, il finit par arriver dans une rue qui était dédiée aux différents temples de la ville. Tyrion lui avait expliqué que, contrairement aux autres cités libres d'Essos, Braavos n'avait jamais été une possession de Valyria et, qu'au contraire, elle avait été fondée par des esclaves en fuite. C'était cela qui expliquait sa multiculturalité et l'immense tolérance religieuse qu'observaient ces habitants. À Braavos pouvaient se côtoyer sans heurts violents un prêtre rouge, un septon et un serviteur du dieu multiface. La seule religion absente, d'après le nain, était celle des anciens dieux, encore que, grâce au commerce avec les sauvageons de Durlieu il devait y en avoir des pratiquants dans la cité aquatique qui n'avaient juste pas fait construire de lieu de culte pour exprimer leur foi.

Puis, finalement, le brun atteint leur auberge, dont la propriétaire était également la gérante d'un bordel. Définitivement, il aimait Tyrion. D'abord s'assurer que leurs chambres ne représentaient pas de danger, ils étaient à Essos et dans la ville des sans-visages après tout, ensuite recruter une compagnie de mercenaires digne de ce nom et enfin prendre son pied, et d'autres parties de son corps.

Anonymous reviews have been disabled. Login to review. 1. Vengeance à la nordienne 275 0 0 2. Le retour du chevalier 1649 0 0 3. Vipère 481 0 0 4. Le drame des Conflans 590 0 0 5. La garde se meurt 551 0 0 6. Tenir sa promesse, tenir son serment 543 0 0 7. Ingwaz 240 0 0 8. Déclarer sa flamme 405 0 0 9. Pour le Lord commandant 384 0 0 10. La fille bâtarde de Valyria 520 0 0 11. Les manoeuvres du régent 835 0 0 12. Des rois et des armées 384 0 0 13. Amour interdit 200 0 0 14. Peyredragon 435 0 0 15. Retour au manoir de Craster 516 0 0 16. La fille de Balon 667 0 0 17. Les illusions du régent 580 0 0