La vie de Chiara Eileen Snape @memepotter952504
Deux parrains pour Chiara

Chapitre 9 : Deux parrains pour Chiara

« Détends toi, Black, il ne va rien arriver à ton loup, » soupira Severus pour la centième.

« Tu te répètes, Snape. Mais je ne peux pas m'en empêcher. Ce sera la première fois qu'il passe une pleine lune seul. »

« Il n'est pas seul, il a deux compagnons de chambrée, » dit Chiara en rangeant son livre de métamorphose dans la bibliothèque du salon.

« Tu as des problèmes avec la métamorphose ? » demanda Sirius à sa nemesis après avoir identifié le dit bouquin et l'avoir reconnu.

« Non, pourquoi ? »

« Parce qu'elle vient de ranger un manuel de cinquième et que ce n'est sûrement pas elle qui va le lire. »

« Très observateur, Black, tu montes dans mon estime. Mais si tu n'as pas envie de finir dans sa collection de veracrasses, je te conseille de t'excuser tout de suite, » fit le serpentard avec un sourire en coin, moqueur. « Quoique, l'idée de te voir dans un bocal barbouillé de couleur serait une excellente idée. »

« Sa collection de veracrasses ? »

« Tu viens de la faire passer pour plus idiote qu'elle ne l'est en réalité. »

« Mais c'est un niveau de BUSES, Snape ! Tu n'es quand même pas sérieux ? »

« Ma fille est une animagus et elle ne pourrait pas maîtriser la métamorphose de niveau de cinquième ? » fit Severus avec un sourcil relevé.

« Eh, je ne la maîtrise pas encore, papa. J'en suis encore qu'au chapitre cinq. »

Son commentaire rendit le gryffondor muet en plein milieu du salon de la demeure Snape, regardant Chiara avec de grands yeux étonnés.

« Allez, ma puce, file te doucher le temps que le clébard reprenne ses esprits, » fit son père en la poussant vers les escaliers.

« D'accord. »

Elle partit avec Zoya.

« Elle est vraiment capable de faire des sortilèges de ce niveau ? » demanda Sirius au bout de quelques minutes.

« Oui, » fit Severus d'un ton fier. « Et plus encore. Elle a un don pour la métamorphose et les potions, mais elle s'intéresse aussi à d'autres matières. »

« Elle est ... précoce. »

« Oui, j'ai dû cacher mes livres de magie noire à Gringott's pour éviter qu'elle ne les lise. Je préfère attendre avant qu'elle ne s'initie à cette magie. »

« Tu sais ce que je pense de la magie noire, » fit le chien.

« Parce que tu viens d'une famille de sorciers qui l'utilisaient à mauvais escient et que tu as été bercé dans les mœurs anglaises qui bannissent cette magie. Nous sommes en Russie. Ils sont beaucoup plus ouverts d'esprit. La plupart de la population maîtrise la magie noire jusqu'à un certain niveau, et tous les employés du ministère doivent avoir au minimum leurs BUSES. »

Severus mena le gryffondor dans le couloir pour le conduire à sa chambre tout en continuant de parler sur un ton plus docte.

« Et puis, la magie n'est ni noire, ni blanche. Elle est neutre. C'est ce que font les sorciers d'elle qui est bien ou mal. C'est juste que la magie dite noire a été trop utilisée à mauvais escient qu'on oublie tout le bien qu'elle peut faire. »

« Comme quoi ? » fit Sirius, dubitatif.

« Laisse-moi réfléchir. Imagine qu'une personne est victime d'un empoisonnement du sang. Tu peux lui lancé une Sanguinem exore pour récolter une petite dose de sang, la purifier et puis la réintégrer dans son organisme. Tu répètes ce processus jusqu'à ce que le sang soit totalement sain. Pourtant, c'est un sortilège considéré comme noir. »

« Tu marques un point, » capitula l'animagus. « La magie noire n'est peut-être pas si mauvaise. »

« C'est juste l'être humain qui, dans sa propension à faire le mal, qui utilise cette magie à mauvais escient. » Severus ouvrit la porte. « Voilà. Les sanitaires sont au fond à droite. On mange dans une heure environ. »

« Merci, Snape. »

Severus avait déjà tourné les talons pour aller dans son bureau déposer sa mallette. Il s'occupa de quelques papiers avant de retourner au salon. Il y retrouva Sirius qui regardait sa collection de livres.

« Je n'aurais jamais cru te voir aller de toi-même vers les livres sauf pour faire une de tes mauvaises plaisanteries. »

« On s'est assagis, Lunard et moi, depuis la mort d'Arya. On n'a plus fait une seule blague depuis. On rit beaucoup moins qu'avant. Cela a été plus dur pour Remus car il l'a appris à un retour de pleine lune. Il a dévasté notre appartement dans un accès de rage. J'ai du le neutraliser avant qu'une catastrophe n'arrive. Depuis nous restons entre nous et nous lisons un peu plus. On passe aussi beaucoup de temps du coté moldu. »

Severus s'était assis dans le canapé pendant que le gryffondor parlait et il l'avait invité à s'asseoir également.

« Ta fille est époustouflante, » dit soudain Sirius.

« Sur ce point, nous sommes d'accord. »

« Tu l'as entraînée pour qu'elle devienne animagus ? »

« Non. Elle l'est devenue toute seule. »

« Comment ? »

« Je ne sais pas. J'ai découvert qu'elle en était devenue une l'an dernier en faisant une ronde dans le jardin sous ma propre forme. J'ai vu un petit chat approcher en trottinant et se frotter à moi en ronronnant. J'ai compris qu'il s'agissait de Chiara quand j'ai vu Zoya arriver et tourner autour de nous. Le comble c'est qu'elle ne sait pas elle-même comment elle s'est transformée. »

« Comment ça ? »

« Qu'est-ce qu'elle m'avait dit déjà ? Ah oui. 'En te voyant, j'ai pensé chat et puis, pouf, j'étais un chat !' »

« Dingue ! »

« Non, c'est Chiara. Elle est comme ça. Ce qui est impossible, elle le rend possible. »

« Miaou. »

« Tiens quand on parle du loup, » sourit Sirius alors qu'un chat blanc montait sur les genoux du serpentard et quémandait des caresses en ronronnant.

Chiara se tournant vers le gryffondor et cracha.

« Nous sommes des félins, Black. Pas des canidés. »

« Et comment je suis sensé l'appeler ? Chaton ? »

« Miaou. »

Sirius partit dans un rire semblable à un aboiement.

« Le repas est servi, Maître Snape, » fit Tinky en apparaissant dans l'embrasure de la porte.

« Youpi, » s'exclama Chiara en reprenant forme humaine, vêtue d'un pyjama une pièce représentant un panda, et fonçant dans la salle à manger tandis que Sirius riait de son comportement attendrissant.

Sirius et Chiara firent plus ample connaissance et le chien se mit directement à adorer cette enfant qui ne ressemblait en rien au Snape qu'il avait connu à Poudlard. D'ailleurs l'homme qu'il voyait en face de lui n'était plus le jeune bâtard aux cheveux graisseux de ses souvenirs. Severus Snape écoutait attentivement ce que disait Chiara et la couvait de son regard, protecteur, aimant, paternel. Sirius avait l'impression de voir un Pouffsouffle.

« Ne donne pas de mauvaises idées à Chiara, elle a l'esprit suffisamment créatif pour en trouver suffisamment sans que tu lui donnes en plus un coup de main ! » s'exclama Severus alors que Sirius racontait une énième anecdote de ses frasques à Poudlard, faisant rire Chiara.

« Est-ce que tu vas l'envoyer à Poudlard ? Ou à Dumstrang ? »

« Non, elle est trop en avance. Elle apprendra tout avec moi ou avec des précepteurs. Et il est hors de question que je la mette à Poudlard, c'est beaucoup trop loin. Et certainement pas avec le rejeton Potter. »

Après le repas, Chiara partit jouer dans le jardin avec Zoya, sous sa forme de chat, et Sirius se joignit à elle avec Patmol. Severus, lui, alla se percher sur la branche du chêne et les observa tout en gardant un œil sur les alentours, comme il le faisait à chaque fois que Chiara jouait, en dehors de l'hôpital. Il les vit jouer à chat et courir gaiement les uns après les autres, les chiens en aboyant, la chatte en miaulant.

Au bout d'une demi-heure de jeu, Zoya se mit à pleurer en restant près du chat. Severus se leva et se détendit les muscles avant d'aller cueillir Chiara sa gueule et de la ramener à la maison, sans un regard ou une explication pour Patmol qui le regardait faire sans comprendre. La panthère posa son petit sur le lit et reprit forme humaine. Il caressa le pelage du chat blanc. Zoya était venue se blottir contre lui. Mais le chat ne ronronnait pas. Chiara reprit finalement forme humaine et attendit, allongée sur son lit, que la crise arrive. Severus caressa ses cheveux, rassurant, comme il le faisait à chaque fois.

oOoOo

Sirius revint dans le salon les cheveux humides et la peau légèrement rougie par une douche bien chaude. Severus était dans le fauteuil, au coin du feu, un verre de vodka à la main, le regard plongé dans les flammes. Chiara dormait dans son lit, Zoya à côté d'elle, épuisée. Il était neuf heures et demi du soir. Le gryffondor s'installa dans le canapé et observa son vis-à-vis.

« Chiara est déjà couchée ? » Severus hoche la tête. « Elle n'est pas venue nous dire au revoir. »

« Et je ne pense pas qu'elle le fera ce soir, » murmura le serpentard, alors qu'un voile de tristesse couvrait son regard onyx.

« Severus ? Est-ce que tu vas bien ? »

Le ton du serpentard avait alerté Sirius au point qu'il avait utilisé son prénom.

« Oui. C'est juste …. » Il soupira. « Chiara n'est pas la chair de ma chair. Je l'ai adoptée, il y a quelques années. Elle a un lourd passé dans une famille moldue et elle en garde des séquelles. »

« Graves ? »

« Disons assez importantes. Elle est épileptique et elle vient de faire une crise. »

« Je n'ai rien vu. »

« Grâce à Zoya. En l'achetant, je ne m'attendais pas à un tel dévouement de sa part. Je voulais juste donner de la compagnie à Chiara qui soit autre que moi ou mes collègues. Mais elle est bien plus qu'un simple chien. On peut même parler de chien d'assistance. Elle ressent les crises de Chiara avant qu'elles ne surviennent. Cela nous laisse le temps de nous mettre à l'écart et relativement bien installés pour elle. Cette chienne est une bénédiction pour ma fille. Et j'en suis d'autant plus heureux de l'avoir prise qu'elle est son familier. »

« Chiara a beaucoup de chance de l'avoir. Et de t'avoir toi aussi. »

Severus sourit. Un vrai sourire. Le premier de la journée, en dehors de la présence de Chiara, qui ne soit pas moqueur ou ironique.

« Je n'aurais jamais cru un jour te voir devenir un Pouffsouffle. Ca te va bien. »

« Je vais te choquer en disant cela, mais pour Chiara, je suis prêt à demander au Choixpeau de me répartir chez les lions. »

Et effectivement, il venait de choquer le gryffondor par sa réplique. Il lui fallut quelques minutes pour se reprendre et boire une gorgée de son verre.

« Black. »

« Oui ? »

« N'en parles pas à Chiara demain, s'il te plait. Cela lui fait déjà beaucoup de peine de devoir subir cela. Elle n'aime pas qu'on le lui rappelle. »

« D'accord, je ne dirai rien. » Silence. « Est-ce que ceux qui lui ont fait du mal ont payé ? »

« Oui. »

« Tu les as tués ? »

« J'aurais bien aimé, mais non. Je les ai maudits plutôt. Ils se sont tués tous seuls quelques mois plus tard. »

oOoOo

Sirius et Severus étaient attablés et mangeaient le petit déjeuner en silence. Severus lisait les quelques nouvelles du Journal du Kremlin. Chiara descendit, ses petits yeux verts encore embrumés par le sommeil. Elle vint faire son câlin matinal à son père et resta blottie dans ses bras, se rendormant sur son épaule, emmitouflée dans son kigurumi panda.

« Eh, Chaton, » murmura le serpentard. « Si tu veux dormir, c'est dans ton lit. »

« Grrmhmgngrr. »

« Je sais, » fit-il en l'embrassant sur le haut du front alors qu'en soi, il n'avait rien compris.

Elle répondait toujours la même chose. Après ses crises, elle restait épuisée un moment, souvent une journée, malgré le fait qu'elle dormait juste après.

« Euh … Snape ? »

« Black ? »

« Elle n'avait pas les cheveux noirs hier ? »

« Je pense oui, pourquoi ? »

« Parce qu'elle a les cheveux blancs. »

« Merci, j'ai vu. »

« Et cela te fait si peu d'effet. »

« A force, j'ai l'habitude. Elle est métamorphomage. »

« Y a-t-il un seul truc que ta fille ne sait pas faire ? »

« Etre normale, je pense. Mais je la préfère comme elle est. Il n'y en a pas deux comme elle. »

« Ca pour le coup, je veux bien te croire. Si jeune et si douée... Cela devrait être interdit ! »

« Même pas vrai d'abord. J'aime juste apprendre, » répliqua Chiara de sa voix ensommeillée, trop fatiguée pour se mettre en colère contre le clébard.

Severus rit doucement.

« C'est pas vrai, Severus Snape sait rire ! » s'exclama Sirius qui en apprenait de plus en plus, et s'en retrouvait de plus en plus étonné.

« Eh, Black, si tu avais fait attention à Poudlard, tu aurais remarqué qu'il m'arrivait de passer des bons moments et de rire avec Lily Potter ! Tu restais juste trop accroché à Potter pour faire vos bêtises ou à courir derrière les filles. »

« Pas faux. »

Chiara s'installa ensuite à côté de son père, prit son traitement et commença à manger.

« Chiara, est-ce que tu pourras rester avec Ekaterina aujourd'hui ? »

« Je ne peux pas rester avec Sirius ? »

« J'ai quelque chose à faire avec lui et Lupin. »

« Oh. D'accord. Je peux venir ? » demanda-t-elle avec ses yeux suppliants.

Severus se fit violence pour ne pas céder, alors que Sirius souriait de la scène qui se jouait devant lui-même s'il ne comprenait pas tout.

« Si je te demande de rester auprès d'elle, c'est que j'ai mes raisons. »

« Hmmm. D'accord mais à une condition. »

« Laquelle ? » fit le serpentard, se maudissant que sa fille avait hérité de ce caractère typique de sa maison. Elle n'aurait pas pu être une gryffondor, c'est plus facile à gérer … A tout bien réfléchir, non pas une Gryffondor. Elle serait intenable tout le temps.

« Tu m'apprends à faire un patronus, s'il te plaît. J'ai beau lire la théorie, j'y arrive pas. »

« Deal, » répondit son père, se rappelant qu'elle avait déjà demandé bien pire. Ses cheveux eux-mêmes s'en souvenaient ….

oOoOo

« Qu'est-ce que tu nous veux, Snape ? » demanda Sirius alors que les deux gryffondors étaient installés devant le bureau du serpentard, à la clinique.

« Ce que vous m'avez dit hier, tous les deux, m'a fait réfléchir. »

« C'est-à-dire ? » demanda Remus, épuisé par la pleine lune mais qui devait encore en subir une nuit.

« A propos des agissements des Potter. »

Les deux gryffondors le regardèrent perplexe mais avec une pointe de colère qui ne lui était pas destinée.

« Je ne sais pas comment le dire avec subtilité alors je vais le dire simplement et je vous demanderai de m'écouter jusqu'au bout. » Ils froncèrent les sourcils mais acceptèrent de se taire. « Arya est en vie. »

« Quoi ?! » s'exclama Sirius.

« Patmol, écoute-le, » fit Remus dont l'éclat de ses yeux avaient repris un peu plus de vie et d'espoir.

« Arya est en vie. Lors de mes errances en Angleterre, je l'ai retrouvée au milieu des ordures dans le monde moldu. Elle était mourante, abusée par son oncle et sa tante. Je l'ai soignée directement. Je ne savais pas que c'était elle jusqu'à ce que je croise son regard. Elle a les yeux de sa mère. »

« Où est-elle maintenant ? » demanda Sirius.

« J'ai perdu ma famille peu de temps avant de la trouver, Black. Quand j'ai su qui elle était et ce que les Potter avaient osé faire, je n'ai jamais pu me séparer d'elle. »

« Tu veux dire que … ? Ne me dis pas que … »

« Chiara est Arya, oui. Mais elle-même ne le sait pas. Elle ne connaissait même pas son prénom. Ses relatifs l'appelaient Monstre. Je lui ai donné un nom parce que je ne pouvais pas me résoudre à l'appeler monstre alors que c'était un ange. Je l'ai adoptée et je lui ai donné l'amour qu'elle méritait. »

« Qu'est-ce qu'elle a subi, Severus ? » demanda Sirius avec une pointe de colère dans la voix.

« Je vous en parlerai quand le loup sera plus loin sous la surface, si cela ne te dérange pas. Je l'ai vu une fois et cela m'a suffi. »

« Pourquoi tu nous racontes tout ça ? » demanda Remus, pas content qu'on lui cache des choses, pas plus que Sirius d'ailleurs, mais comprenant que cela le mettrait dans une colère telle qu'il serait un danger pour les autres.

« Parce que vous êtes ses parrains et que vous n'êtes plus amis avec les Potter. La 'mort' d'Arya vous a touchés profondément au point que je me demande où sont passés les gryffondors que je connaissais. »

« Tu peux parler, Poufsouffle, » répliqua le chien.

« Est-ce que vous accepteriez de devenir les parrains de Chiara ? »

« Elle n'en a pas ? »

« Non, je n'avais encore jamais pensé à en choisir. Je vous le propose pour que vous puissiez d'une certaine manière continuer à la protéger comme vous auriez dû le faire dès le départ. »

La voix de Severus était calme et sincère. Pas la moindre once d'animosité envers les deux gryffondors.

« Moi, ça me va, » répondit Sirius. « Lunard ? »

« Cela ne te dérange pas ? »

« Je ne l'aurais pas proposé dans le cas contraire. On n'est plus des enfants. Il serait peut-être temps d'enterrer la hache de guerre. Enfin, pas pour Potter. »

« Alors ça me va aussi, » sourit Remus.

« Bon, ben il ne nous reste plus qu'à trouver une maison à acheter dans la région car ça m'étonnerait que tu nous supportes chez toi H24. »

« Oh non, sûrement pas ! » fit le Serpentard. « Je deviendrais fou ! »

« Merci, Severus, » firent les gryffondors.

« Il va me falloir du temps pour vous appeler par vos prénoms, par contre. Vous m'en avez tellement fait voir. »

« Désolés. »

Anonymous reviews have been disabled. Login to review. 1. Comment tout a commencé 2852 0 0 2. Une lueur d'espoir dans les ténèbres 3510 0 0 3. Réveil, soins et révélations 2261 0 0 4. Petite visite surprise 2595 0 0 5. Réapprendre à vivre – pas si facile 2231 0 0 6. Tout est fini, Chiara Tu es libre 2077 0 0 7. Une nouvelle amie 2021 0 0 8. Une rencontre inattendue 2291 0 0 9. Deux parrains pour Chiara 2822 0 0 10. La lettre du citronné 1755 0 0 11. Dumbledore 2266 0 0 12. La Rentrée 3179 0 0 13. Métamorphoses et Potions 2888 0 0 14. DCFM, Vol et Duels 4748 0 0 15. Sainte Mangouste et Arithmanci 2915 0 0 16. La Vérité 1822 0 0 17. Halloween 1893 0 0 18. Noël 1641 0 0 19. Joyeux anniversaire, Papa ! 1405 0 0 20. Norbert le Norvégien à Crête 2782 0 0 21. Explication 3991 0 0 22. Retenues, Rêve et Crise 1676 0 0 23. L'homme qui se cache derrière Quirell 2055 0 0 24. Les paroles du mage noir 1342 0 0 25. Retour en Russie 988 0 0 26. Douze ans déjà 1565 0 0 27. Retour à Poudlard 1325 0 0 28. Une attaque à Poudlard 1973 0 0 29. L'histoire de Serpentard 1191 0 0 30. Cognard fou et Club de duel 2075 0 0 31. Le Bal du Ministère 3103 0 0 32. C'est un basilic 2642 0 0 33. Une conversation à travers un journal 704 0 0 34. La Chambre des Secrets 2302 0 0 35. Dans le bureau de Dumbledore 2718 0 0 36. Des vacances bien méritées 2263 0 0 37. Une évasion à Azkaban 1631 0 0 38. Soins et Avancées 2712 0 0 39. Pas un Si Joyeux Anniversaire 2603 0 0 40. L'épouvantard de Chiara 2071 0 0 41. L'Arrestation 2269 0 0 42. Une Alliée parmi les Lions 2644 0 0 43. Un Nouveau professeur de Potions 2533 0 0 44. Tom Jedusor 2270 0 0 45. Rendre Visite à un Ami 2794 0 0 46. Les Blessures du Passé 1434 0 0 47. Le Manoir Potter 2562 0 0 48. L'Anniversaire des Jumeaux 3015 0 0 49. Des Nouvelles Intéressantes 1848 0 0 50. La Coupe du Monde de Quidditch 2420 0 0 51. Maugrey et Meredith 2668 0 0 52. Beauxbâtons et Dumstrang 2102 0 0 53. La Coupe de Feu 2029 0 0 54. Gynécomage et Quidditch 1938 0 0 55. Des Blessures Etranges 1842 0 0 56. Une Balade à Dos d'Acromentule 2009 0 0 57. La Première Tâche 2478 0 0 58. Soins, Discussion et Enigme 2561 0 0 59. Beuglante 589 0 0 60. Réflexions et Préparations 1731 0 0 61. Le Bal de Noël 2523 0 0 62. La Deuxième Tache 2021 0 0 63. Discussions et Réflexions 1829 0 0 64. Bonne Humeur Envolée 2150 0 0 65. Une Petite Visite à un Grand Mage 2859 0 0 66. La Troisième Tâche 1938 0 0 67. Le Rituel de Sang 2150 0 0 68. Un Baume au Coeur 1932 0 0 69. Les Lettres du Destin 1321 0 0 70. Grabuge Gage de Liberté 2619 0 0 71. SOS Famille en Détresse 2370 0 0 72. Retrouvailles 3604 0 0 73. Altercation au Dîner 1870 0 0 74. Une Visite chez Minerva 1242 0 0 75. Une Réunion de Mangemort 2598 0 0 76. Une Balade Incognito sur le Chemin de Tr 1230 0 0 77. Les Recherches d'Ezequiel 3120 0 0 78. Lily Potter 2117 0 0 79. La Tête du Sanglier 1707 0 0