La vie de Chiara Eileen Snape @memepotter952504
Une Petite Visite à un Grand Mage

Chapitre 64 : Une Petite Visite à un Grand Mage

Le soir venu, Meredith envoya comme promis son elfe de maison, Eon, chercher Chiara. La créature était vêtue d'un costume noir élégant imprégné de la magie de sa maîtresse qui le lui avait confectionné elle-même. Il avait de grands yeux bleus globuleux et respirait la joie de vivre, d'ailleurs, ce fut en bondissant qu'il apparut devant la jeune Snape.

« Bonsoir, Eon, » dit Chiara avec un petit sourire. « Tu me permets une petite minute ? »

Elle appela alors Tinky et lui donna le polynectar avec une mèche de ses propres cheveux. L'elfe la but et sourit à sa maîtresse alors qu'elle prenait peu à peu les traits d'Arya Potter. Chiara se tapa la tête de sa baguette afin de disparaître de la Carte des Maraudeurs de toute la soirée et toute la nuit et tendit alors sa main vers Eon qui attendait patiemment.

« Voilà je suis prête, » dit-elle en serrant son petit sac en cuir noir.

« Mademoiselle doit savoir que Maîtresse Meredith a ressenti une profonde douleur il y a quelques minutes. Eon a croisé le citron pourri comme dit la maîtresse. Eon voudrait savoir si Mademoiselle Chiara a besoin de récupérer des potions avant de rejoindre maîtresse Meredith. »

« J'ai déjà tout sur moi, Eon, j'ai même pris la liberté d'en refaire après les cours pour être sûre d'en avoir suffisamment. »

« Eon est heureux de l'apprendre et Eon a vu que le citron pourri avait une belle morsure. Eon pense qu'il va aller voir Poppy alors il va faire un petit crochet par salle secrète en attendant que maîtresse appelle Eon. »

« Quelle salle secrète ? »

« Maîtresse Meredith a demandé à l'esprit du château de créer une salle. Il l'a fait, elle y garde le familier de maître Grindelwald. Vous venez avec Eon mademoiselle ? Eon va vous montrer. »

« Je te suis, Eon, » dit alors Chiara, à la fois inquiète et curieuse

Il prit alors la main de la jeune fille et la fit transplaner avec lui dans une grande salle emplie de végétation et abritant un magnifique hippogriffe albinos.

« Quelle magnifique animal, » fit-elle émerveillée en approchant.

Elle s'inclina respectueusement comme elle l'avait appris et attendit que la créature fasse le premier geste. La bête lui rendit son salut en poussant un cri aigu de douleur, ressentant la souffrance de son lié qui n'a toujours pas été soigné. Chiara approcha lentement de l'hippogriffe et vint lui caresser l'encolure, ne sachant pas trop quoi faire pour l'apaiser pour une douleur qui n'était pas la sienne à l'origine. Eon rejoignit l'animal et versa dans son bec une potion étrange qui calma la bête qu'il appela Isis.

Ils restèrent là à la caresser. La jeune fille admira les reflets irisés sur les plumes et le pelage immaculés d'Isis. Ils attendirent en silence, murmurant des paroles réconfortantes à l'oreille de la créature, jusqu'à ce que l'elfe entende l'appel de sa maîtresse.

Soudain Eon dressa la tête et tandis la main à Chiara en disant:

« La voie est libre. »

La métamorphomage se saisit de la main de l'elfe, et ensemble, ils disparurent. Ils réapparurent à l'infirmerie aux côtés de Meredith qui se tenait le bras gauche qui pourtant ne présentait pas la moindre blessure

« Allons-y vite Eon. S'il meurt... Je ne tiendrais sûrement pas très longtemps, » dit-elle et sur ses mots, l'elfe les fit transplaner.

Ils se retrouvèrent alors dans une cellule froide, humide, sombre, avec pour seule ouverture, un trou dans le mur en forme de rectangle large de même pas dix centimètres et haut d'une petite quarantaine.

« C'est vraiment glauque, ici, » murmura Chiara en plissant les yeux pour voir autour d'elle. « On risque rien si on éclaire un peu ou mieux vaut rester dans l'ombre ? »

« Il est difficile d'éclairer un endroit que même la vie fuit jeune inconnue, » fit une voix masculine, rocailleuse avec un accent d'Europe de l'Est.

La jeune fille sursauta et sortit d'instinct sa baguette pour la pointer vers la source de la voix, le coeur battant rapidement. En voyant, l'homme en face d'elle, elle ne put que reconnaître sans reconnaître vraiment Gellert Grindelwald. Elle baissa sa baguette.

« Par Salazar, vous m'avez fait peur, Mr Grindelwald, » dit-elle en reprenant son calme.

« Navré, ce n'était pas mon intention, » dit-il, retenant un gémissement alors qu'il jugeait son interlocutrice depuis la pénombre.

Chiara sortit immédiatement des fioles de son sac, baumes de soin, régénération sanguine, anti-douleur, ... Tout ce qu'elle avait jugé utile d'emmener.

Il se recula le plus loin qu'il pouvait en voyant les fioles. Toute sa magie sentait la terreur à plein nez alors que normalement c'était lui qui angoissait ses interlocuteurs.

« Ne craignez rien, Mr Grindelwald, je n'ai pas l'intention de vous faire du mal, » tenta de rassurer la jeune fille aux yeux onyx. « J'ai préparé ces potions moi-même et je peux vous jurer sur ma vie et ma magie que je n'ai pas l'intention de vous empoisonner ou vous causer plus de torts que ce vieux fou manipulateur avide de citron. » Elle sélectionna deux fioles. « Tenez. Une potion contre la douleur et de l'essence de dictame. »

Il ne la croyait pas et se sentait trop mal pour arriver à discerner le vrai du faux, mais alors Meredith se plaça près de lui après avoir lancé un lumos informulé et alors elle put voir le visage du vieil homme s'illuminer de joie, ses yeux gris devenant pétillants alors qu'il la regardait avec amour.

« Je vous en prie, Mr Grindelwald, » continua Chiara, sans s'approcher pour autant, attendant juste un signe de l'homme ou de son amie. « Nous avons tous souffert à cause de Dumbledore, certains plus que d'autres. Laissez-moi vous aider, s'il vous plait. »

« Grand-père, j'ai confiance en elle. Laisse-la faire. C'est mon amie. Sa famille a été envoyée à Azkaban à cause de ce salopard. »

Le vieux sorcier passa une main presque squelettique dans la chevelure de sa petite-fille.

« Bon..., » sourit-il faiblement. « Venez mademoiselle. »

La métamorphomage approcha et lui donna le flacon d'anti-douleur.

« Où êtes-vous blessé exactement ? » demanda-t-elle ensuite en présentant le dictame.

« Partout, mais commencez donc par mon bras, » dit-il en lui tendant son bras gauche, en sang sur toute sa longueur.

Chiara fit progressivement couler des gouttes sur les différentes plaies qu'elle voyait. De la fumée verdâtre commença peu à peu à se dégager et les blessures se refermèrent pour ne plus laisser qu'une peau rougie. Elle lui tendit aussi une potion de régénération sanguine pour palier à la perte de sang relativement importante à en juger la flaque dans laquelle il se trouvait. Elle la fit disparaître d'un evanesco informulé.

Il but l'anti-douleur puis la potion de régénération sanguine.

« Je plains cette pauvre Poppy, » déclara-t-il. « Elle va devoir soigner ce salaud. Il a voulu commettre l'impardonnable, mais je l'ai mordu jusqu'au sang. »

« Mince, si j'avais su, j'aurais un peu traîné pour approvisionner l'infirmière en potions. Il aurait souffert un peu plus… »

Elle put voir le visage épouvanté de Meredith qui enlaça son grand-père.

« Je te jure, je ne lui laisserais pas l'occasion de réessayer de faire ça... Je sais que cela te tuerais pour de bon si ça arrivait... »

« Mery ! N'abîme pas plus mon patient ! Il est déjà suffisamment amoché comme ça non ? »

« Je n'ai pas mal mon enfant. Les elfes sylvains d'une même famille ne peuvent pas aggraver les blessures d'un des leurs en les touchant. Au contraire, cela améliore leur santé, » dit-il en lui montrant une partie de ses plaies de ses jambes se refermant toutes seules. Et je t'assure Mery que s'il essaye de nouveau de me violer, je lui ferais subir pire qu'une morsure. »

Le visage de Chiara s'assombrit et son regard se fit dangereux. Elle serrait les poings. Elle se leva et s'écarta des deux elfes. Elle était en colère. Elle se concentra sur sa respiration pour tenter de se calmer. Monstre ! Dumbledore était un monstre ! Comme les Dursley !

Était-ce donc pour cela qu'ils avaient pu si facilement la récupérer ? Aurait-il étouffé l'affaire de peur que quelqu'un se rende compte qu'il faisait la même chose à quelqu'un, quand bien même cette personne se trouvait être un prisonnier ?

Monstrueux ! Elle voulait hurler, elle voulait pleurer, mais par-dessus tout elle voulait tuer ! Elle serra ses bras autour d'elle alors qu'elle se laissait glisser sur le sol un peu plus loin, le regard perdu, réfléchissant une énième fois à des plans de vengeance à l'encontre des Potter et de Dumbledore.

« Oh grand-père... Tu as dis ce qu'il fallait pas, » murmura Meredith qui demanda à son elfe de prendre le relais pour les soins alors qu'elle allait enlacer son amie pour la réconforter et l'apaiser.

Chiara posa sa tête sur l'épaule de son amie et ferma les yeux, respirant profondément pour chasser ses sombres idées. Elle aurait tout le temps d'y songer plus tard, quand elle serait loin de Poudlard, libre ...

« Vous faut-il quelque chose de particulier pour ... pour ça ? » demanda-t-elle ensuite en contrôlant sa voix.

« Non, il n'a pas eu le temps de faire de dégâts là... J'ai été plus rapide que lui. Oh et pardonnez-moi... Je sens que j'ai fait remonter de mauvais souvenirs en vous » dit-il avec un air peiné, sentant à plein nez la souffrance de la jeune fille dans son énergie.

« Vous ne pouviez pas savoir. Je les avais moi-même presque oubliés jusqu'à ce qu'un imbécile décide d'envoyer des détraqueurs pour protéger Poudlard ... Franchement, il pouvait pas apporter une petite part de cake avec des bougies pour vous faire saliver pour votre anniversaire, cela passerait tellement mieux comme torture ! Non mais c'est quoi ce 'défenseur' de la lumière ?! Et après ils osent venir me demander de les sauver ... Qu'ils aillent se faire doloriser ! »

« Ah les détraqueurs... De Pauvres âmes en peine... Plus le baiser s'est répandu, plus nombreux ils sont devenus. Ils sont le symbole de la colère de Magia envers la population sorcière et ses méthodes. »

« J'aide un ami qui a comme objectif de sauver Magia, » avoua la serpentarde. « Il aimerait beaucoup vous rencontrer, enfin quand il en sera capable ... »

« Je suis presque certain de savoir de qui il s'agit. Encore un jeune homme qu'Albus a voulu manipuler à sa guise. »

« Manipuler, je ne sais pas, mais ils ont eu quelques différents, ça c'est sûr. Et on voudrait me manipuler pour que je le tue justement. On voudrait que je tue quelqu'un qui se trouve en plus être un membre de ma famille, certes éloigné, mais de la famille quand même. »

« Tom Jedusor, avant dernier Slytherin, m'a chuchoté un jour une voix dans ma tête. Je ne me trompe pas en disant que c'est lui votre ami ? »

« Non, mais nous sommes en tout quatre descendants de Serpentard, il y en a juste deux qui s'ignorent totalement et qui pensent n'être que des descendants de Gryffondor... S'ils savaient, ils tomberaient de haut ! »

« Ca c'est certain, Salazar m'en a touché un mot dans un rêve, c'était assez intéressant pour moi de le revoir. »

« Salazar ... Le Salazar ? L'un des fondateurs de Poudlard ? Salazar Serpentard ? »

« Oh oui, un très grand ami des elfes sylvains depuis des générations. Nous avons au manoir un portrait de lui avec qui je parlais régulièrement avant d'être enfermé ici. »

« Alors là ... » Chiara resta sans voix. « J'aimerais bien lui parler un jour et lui donner des nouvelles de Séphora. »

« Il veille sur toi, sois en certaine. Il déteste qu'on maltraite sa famille. Je te conseille d'emprunter le passage secret de ma cellule pour aller au Manoir. Ce connard de Dumbledore n'a jamais pu le trouver. »

« S'il y a un passage secret, comme se fait-il que vous ne soyez pas parti d'ici ? » demanda Chiara, curieuse et inquiète. « Qu'est-ce qui vous empêche de partir ? »

« Mes chaînes me maintiennent ici mon enfant, » dit-il en désignant ses chevilles enchaînées.

Chiara remarqua alors les sombres chaînes de métal dans la pénombre ainsi que les chevilles recouvertes de blessures et de cicatrices par tant d'années d'emprisonnement avec ce métal froid et mal dégrossi qui lui frottait les chairs.

L'homme se dressa alors de toute sa hauteur et se mit en pleine lumière. Il était très grand, approchant presque les deux mètres, ses épaules étaient larges et son corps pourtant fin laissait voir une musculature plutôt marquée bien que moins visible que quand il était jeune et fringuant. Ses cheveux auparavant blonds étaient maintenant d'un affreux gris terne et lui tombaient au milieu du dos. Il avait simplement sur lui une salopette qui ne lui allait clairement pas, il nageait dedans. Elle put alors voir d'autres cicatrices sur sa peau, encore plus affreuses que celles de ses jambes. Il avança un peu, puis une surpuissante décharge partie des chaînes, le faisant tomber au sol.

« Oh Merlin ! » s'écria Chiara en se précipitant auprès de l'homme pour l'aider. « Mr Grindelwald vous allez bien ? »

« Oui... » gémit-il. « J'ai l'habitude. Voilà ce qui arrive quand je ne bouge qu'un peu de ma place, alors vous imaginez si j'empruntais ce passage ? Je serais réduis en cendres. »

« Avez-vous une idée du sort jeté sur vos chaînes ? »

« Ses chaînes ont été fabriquées par magie, c'est un artefact, il a plein de pouvoirs imprévisibles. Un moyen de plus pour le citronné de torturer ma famille ! A CAUSE DE CET ENCULE JE LES AI PERDUS ! » hurla-t-il en rage devenant absolument terrifiant.

Chiara recula devant la prestance de l'homme à l'apparence pourtant si misérable. Si elle ressentait un respect teinté de crainte maintenant, qu'est-ce que cela donnerait si elle le libérait ? Et c'était un elfe, un protecteur de la nature, de Magia elle-même !

« Mr Grindelwald, Tom et moi, nous trouverons un moyen de vous sortir de là, j'en fais la promesse. »

Il se calma puis se laissa soudain tomber sur les genoux alors qu'une voix féminine se faisait entendre.

« Tout se passera bien chéri, un jour nous nous retrouverons, je te le promets, un jour nous vivrons enfin ensemble comme avant. »

« Qui est là ? » demanda Chiara en ressortant sa baguette.

« Je ne suis pas vraiment ici. Je suis Elise Grindelwald, née Flamel, » répondit la voix avec douceur.

Chiara se frotta le front. Cela faisait beaucoup à entendre et à voir en une si courte soirée, d'autant plus que ses soirées commençaient toujours avec les Potter et avaient l'art de la mettre sur les nerfs. Elle souffla en se massant ensuite les tempes. Elle aurait peut-être du prendre une potion énergisante et une autre d'Aiguise-Méninges. Et peut-être une potion calmante aussi... Quelle sombre idiote elle pouvait être parfois ...

Les potions en questions apparurent soudainement devant elle.

« Prenez-les, en remerciement pour avoir aidé mon mari, » fit la voix.

La jeune fille s'en empara. Par simple réflexe, elle les huma avant de les absorber. Elle restait un Maître des Potions et tout maître de Potions qui se respecte ne boit pas n'importe quoi ! Elle sentit rapidement les effets des potions. Elle fut rapidement de nouveau d'attaque et avec les pensées claires.

« Merci, » dit-elle avec un petit sourire.

« De rien. Je vous aime bien, vous avez de la jugeote pas comme certains de ces coincés d'Anglais. Heureusement que j'ai été élevée en France, » dit la voix alors que la magie lui appartenant enveloppa son mari et sa petite fille.

Après cela, Meredith prit le temps de donner ses cadeaux à son grand-père que Eon venait de terminer de soigner entièrement.

« Laissez-moi me présenter dans les formes, » dit alors la métamorphomage avec un sourire. « Chiara Eileen Snape, Héritière Prince et Black. »

Elle les salua avec élégance

« Ravis de vous rencontrer, » dit le couple Grindelwald alors que Gellert déballait ses cadeaux avec des yeux brillants de plaisir, apportant de la chaleur dans la pièce et dans son regard si sombre.

Chiara sourit en voyant cela et sortit une petite boite longue et fine. Elle la tendit au vieil homme.

« Joyeux anniversaire, Mr Grindelwald. »

« Qu'est-ce que c'est ? » demanda-t-il en prenant la boîte avec délicatesse.

« Un bracelet ensorcelé par mes soins, » répondit-elle alors que l'homme ouvrait la boite pour y découvrir un simple bracelet de cuir sombre gravé de runes. « Tant que Dumbledore ou qui que ce soit d'autres ne connaîtra pas son existence, il restera invisible à leurs yeux. »

Il y avait une rune de protection, une autre de santé, une autre encore de guérison et de vitalité.

Il enfila le bracelet et la remercia avec effusion alors que Meredith commençait à bailler, blottie contre lui

« Nous ferions mieux de rentrer, » dit alors Chiara en remarquant la fatigue de la brune. « Elle a l'air épuisée. Après tout ce qu'elle a vécu aujourd'hui ... »

La métamorphomage salua l'homme, lui promettant de garder un oeil sur sa petite-fille et de lui venir en aide le plus tôt possible puis elle se tourna vers l'elfe de maison qui attendait dans un coin.

« Eon, est-ce que tu peux nous ramener à Poudlard, s'il te plait ? Tu n'es pas obligé de me ramener directement dans la tour des Gryffondors, je pourrais aisément me débrouiller une fois au château. »

« Bien sûr, mademoiselle Chiara, » dit l'elfe après avoir dit au revoir aux grands-parents de Meredith.

Cette dernière embrassa son grand-père sur la joue avant de se lever pour prendre la main d'Eon qui les emporta à Poudlard.

Anonymous reviews have been disabled. Login to review. 1. Comment tout a commencé 2852 0 0 2. Une lueur d'espoir dans les ténèbres 3510 0 0 3. Réveil, soins et révélations 2261 0 0 4. Petite visite surprise 2595 0 0 5. Réapprendre à vivre – pas si facile 2231 0 0 6. Tout est fini, Chiara Tu es libre 2077 0 0 7. Une nouvelle amie 2021 0 0 8. Une rencontre inattendue 2291 0 0 9. Deux parrains pour Chiara 2822 0 0 10. La lettre du citronné 1755 0 0 11. Dumbledore 2266 0 0 12. La Rentrée 3179 0 0 13. Métamorphoses et Potions 2888 0 0 14. DCFM, Vol et Duels 4748 0 0 15. Sainte Mangouste et Arithmanci 2915 0 0 16. La Vérité 1822 0 0 17. Halloween 1893 0 0 18. Noël 1641 0 0 19. Joyeux anniversaire, Papa ! 1405 0 0 20. Norbert le Norvégien à Crête 2782 0 0 21. Explication 3991 0 0 22. Retenues, Rêve et Crise 1676 0 0 23. L'homme qui se cache derrière Quirell 2055 0 0 24. Les paroles du mage noir 1342 0 0 25. Retour en Russie 988 0 0 26. Douze ans déjà 1565 0 0 27. Retour à Poudlard 1325 0 0 28. Une attaque à Poudlard 1973 0 0 29. L'histoire de Serpentard 1191 0 0 30. Cognard fou et Club de duel 2075 0 0 31. Le Bal du Ministère 3103 0 0 32. C'est un basilic 2642 0 0 33. Une conversation à travers un journal 704 0 0 34. La Chambre des Secrets 2302 0 0 35. Dans le bureau de Dumbledore 2718 0 0 36. Des vacances bien méritées 2263 0 0 37. Une évasion à Azkaban 1631 0 0 38. Soins et Avancées 2712 0 0 39. Pas un Si Joyeux Anniversaire 2603 0 0 40. L'épouvantard de Chiara 2071 0 0 41. L'Arrestation 2269 0 0 42. Une Alliée parmi les Lions 2644 0 0 43. Un Nouveau professeur de Potions 2533 0 0 44. Tom Jedusor 2270 0 0 45. Rendre Visite à un Ami 2794 0 0 46. Les Blessures du Passé 1434 0 0 47. Le Manoir Potter 2562 0 0 48. L'Anniversaire des Jumeaux 3015 0 0 49. Des Nouvelles Intéressantes 1848 0 0 50. La Coupe du Monde de Quidditch 2420 0 0 51. Maugrey et Meredith 2668 0 0 52. Beauxbâtons et Dumstrang 2102 0 0 53. La Coupe de Feu 2029 0 0 54. Gynécomage et Quidditch 1938 0 0 55. Des Blessures Etranges 1842 0 0 56. Une Balade à Dos d'Acromentule 2009 0 0 57. La Première Tâche 2478 0 0 58. Soins, Discussion et Enigme 2561 0 0 59. Beuglante 589 0 0 60. Réflexions et Préparations 1731 0 0 61. Le Bal de Noël 2523 0 0 62. La Deuxième Tache 2021 0 0 63. Discussions et Réflexions 1829 0 0 64. Bonne Humeur Envolée 2150 0 0 65. Une Petite Visite à un Grand Mage 2859 0 0 66. La Troisième Tâche 1938 0 0 67. Le Rituel de Sang 2150 0 0 68. Un Baume au Coeur 1932 0 0 69. Les Lettres du Destin 1321 0 0 70. Grabuge Gage de Liberté 2619 0 0 71. SOS Famille en Détresse 2370 0 0 72. Retrouvailles 3604 0 0 73. Altercation au Dîner 1870 0 0 74. Une Visite chez Minerva 1242 0 0 75. Une Réunion de Mangemort 2598 0 0 76. Une Balade Incognito sur le Chemin de Tr 1230 0 0 77. Les Recherches d'Ezequiel 3120 0 0 78. Lily Potter 2117 0 0 79. La Tête du Sanglier 1707 0 0