La vie de Chiara Eileen Snape @memepotter952504
Réapprendre à vivre – pas si facile

Chapitre 5 : Réapprendre à vivre – pas si facile

Quelques semaines étaient passées, l'automne progressivement succéda à l'été et couvrit le sol d'un manteau de feuilles mortes. L'ambiance était chaleureuse et familiale à l'Impasse du Tisseur. Il avait fallu du temps à Severus pour avoir la pleine confiance de sa petite Chiara. Mais elle avait de moins en moins peur. Elle faisait aussi moins de cauchemars. Il l'avait plus d'une fois entendue hurler dans son sommeil et avait dû la réveiller. Malheureusement, elle était beaucoup trop jeune pour pouvoir prendre une potion de sommeil sans rêves. Elle revivait son viol. Il lui avait parlé longuement, l'avait rassurée, la serrait contre lui quand elle pleurait. Il lui donna tout l'amour et le réconfort dont elle avait besoin, et plus encore.

Une fois qu'elle fut remise de ses blessures, il lui avait fallu beaucoup de temps et de patience pour lui enlever l'habitude de faire toutes les corvées comme le nettoyage ou de prendre peur et se cacher à la moindre maladresse de sa part ou devant l'expression de sa magie. Cette dernière se manifestait souvent quand elle avait peur : un verre qui se brise, un objet qui vole dans la pièce pour se fracasser contre un mur. Il avait eu beaucoup de mal à la rassurer dans ces moments-là. Mais au bout d'un moment, ils se firent plus rare parce qu'elle commençait à vraiment avoir confiance en lui. Et cet état de fait le remplissait de bonheur.

Il avait fait toute la paperasse pour l'adopter du coté moldu, ce qui était nettement plus simple pour lancer quelques sortilèges de confusions et ainsi éviter quelques questions gênantes. Cela avait permis une meilleure transition du dossier dans le monde sorcier dans lequel il ne posait pas vraiment de question. La version qu'il donnait était qu'il avait vue Chiara faire de la magie instinctive devant d'autres enfants moldus dans un orphelinat, et comme il venait de perdre son propre enfant, par un élan d'un amour paternel qui lui était impossible de combler, il l'avait adoptée pour l'intégrer plus tôt dans le monde sorcier.

Il avait commencé à lui faire découvrir le monde sorcier et la magie. Il avait même commencé à lui raconter les contes de Beedle le Barde. Il était ravi de voir qu'elle était très à l'écoute et demandait à apprendre. Elle avait juste par moments une logique qui échappait à sa compréhension et des réflexions un peu étranges mais pour le moins originales et offraient un nouveau point de vue sur les choses du quotidien. Comme elle aimait passer du temps dans le jardin et à admirer les plantes, il lui enseigna progressivement l'herbologie et l'usage de certaines plantes dans la préparation des potions.

Un matin, alors qu'il attendait que sa fille ait fait sa toilette matinale pour prendre le petit déjeuner, il découvrit dans le journal moldu, dans la rubrique 'faits divers', que les Dursley étaient morts dans un tragique accident. Tiens, tiens, avait-il pensé en relevant un sourcil. Le pneu d'un camion transportant des produits chimiques avait éclaté sur la nationale menant vers Londres et le conducteur n'avait pas pu retenir le volant et avait perdu le contrôle du véhicule. Le camion était parti dans un tonneau et avait explosé. Malheureusement, trois véhicules étaient partis en fumée en même temps. Parmi eux, il y avait celui des Dursley. Toute la famille était décédée : le cachalot, Pétunia et leur fils Dudley.

Le serpentard resta pensif face à cela. Il était peut-être allé un peu fort avec cette malédiction … Ou alors était-ce juste le coup du sort ? En regardant la photo de lui et de Chiara au mur et de voir cette dernière rayonnante avec de petites fossettes toutes mignonnes sur les joues, il sut qu'il avait fait le bon choix pour elle. Maintenant qu'ils étaient morts, elle pourrait plus facilement aller de l'avant sans craindre de les voir revenir et de l'emmener loin de lui.

Il fut coupé dans ses pensées par le hurlement de Chiara provenant de la salle de bain. Baguette en main, il s'y précipita. Il fit une rapide inspection de la pièce : fenêtre fermée et intacte, pas d'objets douteux pouvant attenter à la vie de la petite. Il vit juste cette dernière, nue comme un ver, devant le miroir, sa brosse à cheveux en main, à mi-parcours de sa tête. Elle observait son reflet, figée dans une expression de peur.

« Qu'y a-t-il ? » demanda l'homme en prenant une serviette pour la couvrir et la frotter doucement.

Il se figea en remarquant la différence. Chiara avait maintenant les yeux vairons et les cheveux d'un roux cuivré. Son nez s'était aussi un peu allongé.

« Chiara ? Qu'est-ce qui s'est passé ? »

« Je ne sais pas, » murmura-t-elle. « Papa, j'ai peur. Qu'est-ce qu'il m'arrive ? Est-ce que je suis un monstre ? »

En disant cela, la petite se réfugia dans les bras de l'homme qui s'était figé. Elle l'avait appelé papa. Elle ne l'avait encore jamais fait. Il lui frotta le dos pour la rassurer.

« Non, tu n'es pas un monstre, ma belle. »

A peine avait-il dit cela, que les cheveux de Chiara reprirent leur couleur corbeau. Il la regarda dans les yeux pour retrouver les deux petites émeraudes qui lui étaient caractéristiques. Severus haussa un sourcil en sortant sa baguette et la pointa lentement vers elle avec un regard rassurant.

« Laisse-moi vérifier quelque chose. »

Il lança une flopée de sorts et un parchemin apparut à coté de lui. Il le lut attentivement tout en frottant le dos de sa fille qui commençait à grelotter de froid, toujours toute nue dans sa serviette. Il se tourna vers elle et lui fit un immense sourire.

« Ce n'est rien, Chiara. C'est juste ta magie qui se manifeste différemment. Tu es métamorphomage. »

« Je suis métamorpha-quoi ? »

« Métamorphomage. Cela veut dire que tu peux changer d'apparence comme tu le souhaites. Tu l'as juste fait inconsciemment. Avec le temps, tu pourras maîtriser ce don. » Il la regarda de la tête aux pieds. « Habille-toi et descends, j'ai deux trois petites choses à te dire. Et il y a Tinky qui a fait des gaufres. Si tu ne te dépêches pas, je vais toutes les manger ! » termina-t-il en riant tout en lui faisant quelques chatouilles.

« Ah non, laisse-m'en un peu ! » s'exclama Chiara en riant et se recroquevillant sous les mains de son père.

« Alors dépêche-toi de t'habiller et de descendre. »

Il retourna dans la cuisine et l'attendit pour commencer ses gaufres. Il réfléchit au meilleur moyen d'aborder le sujet. Et aussi, il se refit mentalement la liste de tous ses ouvrages traitant de métamorphoses – autrement dit pas grand-chose puisqu'à part son animagus, il n'était pas un expert dans cette branche, préférant de loin les potions – pour savoir s'il avait par hasard un livre traitant du don de métamorphose humaine. Il devra probablement aller faire un tour au Chemin de Traverse ou à la Grand Rue de Russie.

Sa fille arriva rapidement, habillée et coiffée de deux jolies petites couettes derrière ses oreilles. Ils mangèrent dans le calme, savourant les gaufres avec délice et se faisant de petits sourires complices. A la fin du repas, il l'emmena dans le salon et la fit s'asseoir dans le fauteuil et s'agenouilla devant elle.

« Chiara, ce que je m'apprête à te dire n'est pas facile. Alors écoute-moi attentivement et jusqu'au bout, d'accord ? » Elle acquiesça. « Brave fille, » sourit-il en lui posant tendrement la main sur la tête. « J'ai des nouvelles de ton oncle, de ta tante et de ton cousin. » Elle blêmit et sa lèvre inférieure trembla. « Ils sont morts dans un accident de voiture. »

Severus la regarda attentivement, guettant sa réaction. Elle déglutit difficilement avant de lui poser une question.

« Est-ce que c'est ma faute ? »

« Non. Bien sûr que non, ma puce, » répondit-il en la prenant dans ses bras. « C'était un accident. Tu n'y es pour rien. C'est la vie. »

Il l'embrassa et la serra tout contre son cœur.

oOoOo

Le jour même au Manoir Potter, la famille du Survivant était attablée autour d'un grand et somptueux petit déjeuner, digne de la table d'un Lord. Ils discutaient gaiement et étaient très à l'écoute du moindre besoin de leur gamin. Il recevait tout et ne manquait d'absolument rien. Ce qu'il voulait, ils le lui achetaient.

Leur petite discussion joyeuse fut arrêtée par l'arrivée d'un hibou juste devant Lily Potter.

« Qu'est-ce que c'est, ma biche ? » demanda Lord Potter.

« Une lettre du notaire, » répondit-elle en fronçant les sourcils.

Elle l'ouvrit et parcourut les lignes qui la composaient. Ses traits s'attristèrent.

« Lily ? »

« C'est …. C'est ma sœur. » Elle regarda son fils qui chipotait à sa nourriture, n'ayant plus faim. « Mon chéri, » dit-elle à son attention. « Est-ce que tu peux aller te préparer ? Nous allons visités ton ami, Ronald. Tu pourras lui montré ton nouveau balai. »

« Super !» s'écria le petit garçon de cinq ans en se précipitant hors de la pièce.

« Ma biche ? »

« Elle est décédé dans un accident de voiture avec son mari et son fils. »

« Et Arya ? »

« Il n'en fait pas mention. Qu'est-ce qu'on va faire, James ? »

« Je ne sais pas, Lily, » soupira-t-il. « Cela va faire bizarre pour Zequi. On aurait peut-être dû lui informer qu'il avait une sœur. »

« J'irais demain chez le notaire, » dit Lady Potter. « Mme Dursley veut régler au plus vite la paperasse. »

« Charmante. »

oOoOo

Lily Potter se tenait devant le 4, Privet Drive. Elle revenait de chez le notaire. Elle avait tout de suite détesté sa belle-sœur : une grosse femme grossière et hautaine avec un horrible chien. Elle insultait tout le monde, le notaire, la sorcière, la moindre personne qu'elle croisait sur son chemin. Une femme horrible à tous points de vue. Elle s'était très vite arrangée pour régler les questions d'enterrements et d'héritages pour rester le moins longtemps possible avec Marge Dursley, usant discrètement de magie pour faire accélérer les choses.

Elle était devant la maison avec la lettre que sa sœur lui avait laissée. Elle ne l'avait pas encore lue. Elle se demandait pourquoi elle n'avait pas eue d'informations sur sa fille. Le notaire ne semblait même pas au courant de son existence et Marge n'avait fait que parler en mal d'elle, la traitant de monstre.

Elle entra dans la maison et se dirigea dans le salon où elle s'installa, la lettre posée sur ses genoux. Elle ne bougea pas pendant quelques instants, toute à ses pensées. Puis, de ses mains tremblantes, elle décacheta la lettre et la lut.

Lily,

Cela fait un mois maintenant que c'est arrivé et j'ai le cœur de plus en plus lourd. Je m'en veux de ne pas l'avoir arrêté. J'aurais dû te prévenir avant, te demander de la reprendre.

Je n'ai pas bien traité Arya, loin de là. Je ne lui ai jamais donné d'amour, je ne lui ai jamais fait de bons petits plats, jamais offert de cadeaux, même jamais tenue dans mes bras. Je ne voyais en elle qu'un monstre, comme je voyais un monstre en toi. Je ne pense pas qu'elle savait son prénom. En tous cas, je ne l'ai jamais employé. Je l'appelais Monstre ou Gamine, jamais Arya.

Je ne l'ai jamais protégée ou défendue des coups de Vernon et de mon Duddy et je le regrette aujourd'hui. Je n'arrive plus à dormir, je la revois chaque nuit, étendue à moitié nue dans son propre sang ! Si tu savais comme je m'en veux Lily ! Tous ces mots que je lui disais, la douleur dans ses yeux verts, exactement comme les tiens, la peur constante qu'il y avait. Je la faisais trimer comme une esclave, lui faisant faire la cuisine, le nettoyage et le jardin. Mais je ne lui ai pas vraiment fait du mal physiquement. C'était surtout psychologique.

Vernon, c'était pire ! Chaque fois qu'il rentrait de mauvaise humeur, il la frappait. Elle a reçu tellement de coups de pieds et de poings que je me demande comment elle a tenu jusque là. Elle recevait aussi des coups de ceinture. Je me rappelle les marques rougies sur sa peau blanche que je voyais sur son dos quand je passais derrière elle quand elle était dans la salle de bain. Mais tout cela n'est rien comparé à ce qu'il lui a fait cet été. Il l'a violée, Lily ! Et je ne l'ai pas amenée à l'hôpital, je n'ai rien fait ! Quand je l'ai retrouvée dans ma chambre après sa punition, je l'ai vue étendue dans son sang, inconsciente avec un horrible coup à la tête, un de ses petits bras dans un angle bizarre et le bas du corps en sang. Elle respirait difficilement.

Vernon l'a prise avec lui dans sa voiture et s'en est débarrassée. Je ne sais pas où et je ne lui a pas demandé. Mais depuis, son souvenir me hante. Je n'ai jamais vu personne depuis, alors je suppose qu'elle n'a pas survécu. Personne n'a du la retrouver à temps, si seulement elle a été retrouvée.

Chaque fois que j'emmène mon fils à l'école et que Vernon est à son travail, je reviens à la maison et je pleure. Je la revoie dans la cuisine à s'occuper du petit déjeuner dont elle savait qu'elle n'aurait rien, je la revoie dans le jardin à s'occuper de mes fleurs, je la revoie s'occuper de toutes les tâches ménagères, je la revoie sortir de son placard où elle dormait chaque jour depuis que tu l'as déposée sur le pas de ma porte.

Je ne te demande pas ton pardon, je ne le mérite pas. Mais j'aimerais malgré tout te dire que je suis terriblement désolée. J'espère juste que si jamais il m'arrivait quelque chose, ou même à mon mari, tu ne feras pas la même erreur que moi avec Dudley. Mais je sais que tu ne le feras pas. Je sais que tu peux et que tu dois certainement me haïr après avoir lu ces lignes, mais je sais aussi qui tu es. Tu as peut-être abandonné ta fille mais tu pensais la laisser entre de bonnes mains. Je sais que Dudley sera bien traité si un jour tu devais le prendre chez toi.

Encore une fois je suis désolée, Lily,

Ta sœur,

Pétunia.

Au fur et à mesure qu'elle lisait, Lily Potter se mit à pleurer. Elle se leva rapidement et regarda autour d'elle. La maison était parfaite, mais en regardant sur les photos, elle ne voyait que sa sœur, son mari et son fils, parfois cette odieuse Marge, mais jamais Arya. Il n'y avait aucune photo d'elle, nulle part. Elle alla voir dans le placard et vit le lit de fortune à coté des produits d'entretien dans lequel sa fille dormait. Elle reconnut la couverture dans laquelle elle l'avait emmitouflée avant de venir la déposer dans cette maison.

Elle ne verrait plus jamais sa fille, elle ne saurait jamais à quoi elle ressemblait, elle ne pourra jamais savoir ce qu'elle aimait et ce qu'elle détestait, elle ne pourra plus jamais entendre le son de sa voix dont elle n'avait plus qu'un vague souvenir, elle ne reverrait plus ses orbes émeraudes si semblables aux siens. Lily Potter s'effondra devant ce placard et pleura des heures durant avant de rentrer au manoir Potter.

Elle ne dit rien pendant plusieurs jours, ne cessant de pleurer, inquiétant son mari qui ne comprenait rien face à ce mutisme qu'il avait fait appel à Dumbledore pour comprendre la situation. Ce dernier était venu et avait usé de légilimancie pour comprendre ce qu'il se passait et était revenu bien sombre pour apprendre la nouvelle à James Potter. Le Gryffondor n'avait pu qu'accompagner sa femme dans sa tristesse et l'avait serrée dans ses bras. Ils finirent par confier Ezequiel à Molly Weasley le temps qu'ils fassent leur deuil.

oOoOo

Chiara jouait dans le salon sous le regard bienveillant de Tinky qui s'occupait du ménage. Severus était dans son bureau et s'occupait de papiers importants. Il songeait à retourner vivre en Russie après l'enterrement des Dursley. Il voulait y assister pour que la petite voie la mise en terre de ses bourreaux pour qu'elle puisse tourner la page et aller de l'avant. Ce serait dur mais c'était une étape nécessaire. Et changer de pays l'aiderait aussi.

Il fut interrompu par l'arrivée de son elfe, paniquée.

« Maître Snape, venez vite, c'est Mademoiselle Chiara ! »

Le serpentard se leva d'un bond, renversant sa chaise, et suivit rapidement l'elfe dans le couloir jusqu'à la salle de séjour. Là, il vit la petite étendue sur le sol, à coté de ses quelques jouets, convulsant violemment. Il s'en approcha en deux enjambées et écarta le fauteuil où elle risquait de se cogner la tête.

« Ecarte tous les jouets et la petite table, Tinky, » ordonna-t-il en retirant son pull pour le mettre sous la tête de la petite. « Et apportes des linges ou des couvertures, il faut éviter qu'elle se fasse mal. »

L'elfe revint quelques secondes plus tard avec plusieurs couvertures qu'elle plaça avec l'aide du sorcier autour et sous la petite pour amortir tout choc qu'elle pourrait se faire en bougeant. Ils ne pouvaient rien faire de plus. Il fallait attendre que la crise passe. Severus regarda sa fille impuissant et terriblement inquiet.

Anonymous reviews have been disabled. Login to review. 1. Comment tout a commencé 2852 0 0 2. Une lueur d'espoir dans les ténèbres 3510 0 0 3. Réveil, soins et révélations 2261 0 0 4. Petite visite surprise 2595 0 0 5. Réapprendre à vivre – pas si facile 2231 0 0 6. Tout est fini, Chiara Tu es libre 2077 0 0 7. Une nouvelle amie 2021 0 0 8. Une rencontre inattendue 2291 0 0 9. Deux parrains pour Chiara 2822 0 0 10. La lettre du citronné 1755 0 0 11. Dumbledore 2266 0 0 12. La Rentrée 3179 0 0 13. Métamorphoses et Potions 2888 0 0 14. DCFM, Vol et Duels 4748 0 0 15. Sainte Mangouste et Arithmanci 2915 0 0 16. La Vérité 1822 0 0 17. Halloween 1893 0 0 18. Noël 1641 0 0 19. Joyeux anniversaire, Papa ! 1405 0 0 20. Norbert le Norvégien à Crête 2782 0 0 21. Explication 3991 0 0 22. Retenues, Rêve et Crise 1676 0 0 23. L'homme qui se cache derrière Quirell 2055 0 0 24. Les paroles du mage noir 1342 0 0 25. Retour en Russie 988 0 0 26. Douze ans déjà 1565 0 0 27. Retour à Poudlard 1325 0 0 28. Une attaque à Poudlard 1973 0 0 29. L'histoire de Serpentard 1191 0 0 30. Cognard fou et Club de duel 2075 0 0 31. Le Bal du Ministère 3103 0 0 32. C'est un basilic 2642 0 0 33. Une conversation à travers un journal 704 0 0 34. La Chambre des Secrets 2302 0 0 35. Dans le bureau de Dumbledore 2718 0 0 36. Des vacances bien méritées 2263 0 0 37. Une évasion à Azkaban 1631 0 0 38. Soins et Avancées 2712 0 0 39. Pas un Si Joyeux Anniversaire 2603 0 0 40. L'épouvantard de Chiara 2071 0 0 41. L'Arrestation 2269 0 0 42. Une Alliée parmi les Lions 2644 0 0 43. Un Nouveau professeur de Potions 2533 0 0 44. Tom Jedusor 2270 0 0 45. Rendre Visite à un Ami 2794 0 0 46. Les Blessures du Passé 1434 0 0 47. Le Manoir Potter 2562 0 0 48. L'Anniversaire des Jumeaux 3015 0 0 49. Des Nouvelles Intéressantes 1848 0 0 50. La Coupe du Monde de Quidditch 2420 0 0 51. Maugrey et Meredith 2668 0 0 52. Beauxbâtons et Dumstrang 2102 0 0 53. La Coupe de Feu 2029 0 0 54. Gynécomage et Quidditch 1938 0 0 55. Des Blessures Etranges 1842 0 0 56. Une Balade à Dos d'Acromentule 2009 0 0 57. La Première Tâche 2478 0 0 58. Soins, Discussion et Enigme 2561 0 0 59. Beuglante 589 0 0 60. Réflexions et Préparations 1731 0 0 61. Le Bal de Noël 2523 0 0 62. La Deuxième Tache 2021 0 0 63. Discussions et Réflexions 1829 0 0 64. Bonne Humeur Envolée 2150 0 0 65. Une Petite Visite à un Grand Mage 2859 0 0 66. La Troisième Tâche 1938 0 0 67. Le Rituel de Sang 2150 0 0 68. Un Baume au Coeur 1932 0 0 69. Les Lettres du Destin 1321 0 0 70. Grabuge Gage de Liberté 2619 0 0 71. SOS Famille en Détresse 2370 0 0 72. Retrouvailles 3604 0 0 73. Altercation au Dîner 1870 0 0 74. Une Visite chez Minerva 1242 0 0 75. Une Réunion de Mangemort 2598 0 0 76. Une Balade Incognito sur le Chemin de Tr 1230 0 0 77. Les Recherches d'Ezequiel 3120 0 0 78. Lily Potter 2117 0 0 79. La Tête du Sanglier 1707 0 0