La vie de Chiara Eileen Snape @memepotter952504
Le Manoir Potter

Chapitre 47 : Le Manoir Potter

Chiara posa son sac dans sa nouvelle chambre. Elle avait une grimace de dégoût sur le visage. Ses yeux étaient agressés. Du rouge partout, les murs, les sols, le plafond, les draps, les bibelots décoratifs, tout comportait des nuances de rouge.

« Trop rouge, » dit-elle immédiatement.

« Nous pouvons toujours refaire la décoration, » proposa Lily en posant une main sur son épaule.

La métamorphomage s'écarta vivement alors qu'elle sentait les anneaux du serpent se serrer autour de son cou sans pour autant l'étrangler, protecteurs. Heureusement que le reptile était sous un sort de mutisme car elle pouvait clairement deviner le sifflement rageur.

« Rien de vert, » ordonna immédiatement James Potter.

« Soit, » dit alors Chiara. « Rien de vert. Mais rien de rouge. »

« Encore du noir ? » fit Ezequiel en regardant sa soeur.

Elle portait comme toujours du noir. Pour le plus grand bonheur de sa 'mère', elle portait avec indifférence des habits moldus comme sorciers et elle les associait toujours avec classe et élégance. Malheureusement pour la sorcière, c'était toujours dans des tons sombres. Ce jour là, elle portait un chemisier noir à manches évasées. Les bordures des manches et du bas étaient rehaussés de soie de haute qualité et un lacet de la même matière s'entrecroisait en dessous de sa menue poitrine et se terminaient par un élégant petit noeud papillon. Elle portait un pantalon en velours noir chatoyant avec un décor floral dans les mêmes tons et un keffieh tout aussi sombre autour de son cou. Elle avait prétexté avoir pris froid pour le porter malgré la chaleur. Cela lui permettait de cacher son familier qui refusait de la laisser seule pendant deux mois entiers.

Oui, Séphora était autour du cou de Chiara, bien cachée et sous un sortilège d'indifférence et sous le keffieh pour être sûr. Elles avaient découvert qu'étant liées l'une à l'autre, le basilic pouvait prendre une forme bien plus petite et discrète si elle le désirait. Elle avait maintenant l'apparence d'une vipère aux écailles sombres et au regard vert toxique.

« Cela reste ma chambre, Potter, il me semble, » répliqua la jeune fille en sortant sa baguette.

Elle changea la couleur des murs pour un bleu sombre avec des volutes grises et noires, le même motif que sa chambre en Russie, bien que plus sombre. Elle fit ensuite apparaître une caisse en carton où elle envoya tous les bibelots où la couleur rouge était présente. En résumé, pratiquement tous les objets de la pièce. Elle y envoya également la literie et les différentes affiches sur les murs qui n'étaient clairement pas à son goût. La seule chose rouge qu'elle garda à leur grande surprise fut le drapeau de supporter de l'équipe de Quidditch nationale de Bulgarie. L'emblème de l'équipe représentait un loup aux yeux rouges et la gueule ouverte, devant un mur de briques jaunes, le tout sur un blason cramoisi aux bordures dorées avec un vif d'or en son centre.

« Tu aimes le Quidditch ? » demanda James Potter avec espoir.

« Sirius et Remus me parlaient souvent de leurs équipes favorites et de certains matchs de Poudlard aussi. Je n'en suis pas totalement fan mais cette équipe est ma favorite si on peut dire. »

Elle n'allait pas avouer qu'elle avait un faible pour le nouvel attrapeur de l'équipe, attrapeur qu'elle connaissait depuis des années...

« Tu seras donc heureuse de savoir que nous allons assister au match qui oppose la Bulgarie à l'Irlande, » fit l'homme avec un sourire.

« Je suppose que oui, » dit-elle avec l'ombre d'un sourire.

Si les Potter prirent cela pour une victoire, ils se trompaient lourdement. Au moins, Chiara allait pouvoir voir un de ses vieux amis. Même si ce n'était que le voir jouer au Quidditch. Avec un peu de chance, elle pourrait le croiser et échanger deux mots avec lui. Elle se tourna alors totalement vers sa 'famille'.

« Je suis fatiguée. J'aimerais pouvoir me reposer tranquillement. »

« Nous viendrons te chercher pour le dîner, » fit Lily en faisant léviter la caisse avec tous les éléments que sa fille avait rejeté. « Repose-toi bien. »

Les parents sortirent, laissant les jumeaux ensemble.

« Toi aussi, Potter, » dit alors froidement Chiara. « Va-t'en. »

« Ma chambre est juste à coté, si jamais tu as besoin de moi. »

« Comme si j'aurais un jour besoin de toi, Potter. La seule chose qui me sépare de ma liberté est mon âge. Je peux parfaitement me débrouiller dans la vie. Je sais cuisiner, je suis compétente dans plusieurs branches de la magie, au point que j'ai déjà une place de proposée à l'Académie de Potions en tant que chercheuse si je le souhaite une fois mes deux derniers degrés acquis. J'ai une très bonne maîtrise des métamorphoses et je me débrouille en sortilèges. A coté de cela, j'ai une connaissance parfaite du monde moldu. Je n'aurais probablement jamais besoin de toi, Ezequiel Charlus Potter. Nous sommes peut-être jumeaux de naissance mais tes parents nous ont séparés et ont détruit le lien qui nous unissait à l'époque. Nous n'avons plus rien en commun depuis longtemps. N'espère jamais trouver en moi une amie ou une alliée. Tu te tomberais sur un mur. Maintenant, va-t'en. »

« Même si tu ne me considèreras pas comme un ami ou un allié dans un premier temps, Arya, » répliqua alors Ezequiel. « Moi, je me battrais avec toi contre Voldemort. »

« Avec tes maigres compétences magiques ? » ricana la métamorphomage. « Laisse-moi rire. Le jour où tu arriveras à me tenir tête en duel plus de vingt minutes, on en reparleras. Tu n'es qu'un enfant. »

« Nous avons le même âge. »

« Mais moi, je suis plus intelligente, plus rusée et beaucoup plus compétente que toi. Et aussi beaucoup plus distinguée, » ajouta-t-elle en le détaillant de la tête au pied et en se souvenant de ses manières des plus déplorables que ce soit à table ou ailleurs.

« Bon, je te laisse. »

« Oui, fais donc cela. »

« Repose-toi bien, Arya. »

Le gryffondor sortit et referma la porte sans remarquer la grimace de dégoût de sa soeur jumelle.

Une fois seule, Chiara ôta son keffieh en douceur et vint glisser son doigt sur les écailles du reptile. Elle appela son elfe pour préparer sa chambre. Elle lui demanda des literies sombres, mais bien entendu ni rouges, ni vertes. Elle avait envie de vert. La couleur lui manquait mais pour avoir la paix et ne pas avoir à supporter le rouge, elle avait fait ce compromis. Une fois que son lit fut fait, elle y posa Séphora et alla elle-même s'allonger pour lire un peu. Pas de livre de magie noire. Elle voulait se détendre pour le moment. Et puis, c'était les vacances. Et elle avait besoin de parler à Tom mais elle voulait d'abord se reposer. Avoir une journée à elle. Elle avait été un peu surmenée avec toutes les corrections d'examen. Elle voulait un moment seule avec son amie. En paix.

Elle resta là jusqu'au soir, à lire et discuter avec Séphora à propos de choses et d'autres, notamment de Victor. Comment cela allait se passer maintenant qu'elle était chez les Potter ? Son anniversaire comme chaque année, elle le célébrait en Russie, en famille avec ses amis les plus proches. Elle allait être seule, vraiment seule. Elle avait l'impression, par certains aspects, être de retour à Privet Drive. Sa solitude. Son familier sentit son malaise alors qu'elle ruminait ses sombres et noires pensées et elle vint se lover tout contre son ventre en sifflant doucement pour lui montrer son soutien et la réconforter.

Tinky, qui gardait pour elle un oeil sur les Potter, lui informa que le repas allait bientôt être servi.

« Je reste ici, sous la couverture, » dit Séphora. « Si j'entends encore un seul d'entre eux, leur ton, leur voix, je vais mordre. »

« Voilà une idée intéressante qui m'emplit de joie, » répliqua la serpentard. « Hélas, pour le moment, elle ne pourrait m'apporter que plus de problèmes. Comme je suis fourchelangue, on pourrait m'accuser de t'avoir ordonné de tuer Lord Potter ... Ils ont fait tellement de manipulation, soudoyé tellement de gens, étouffé tellement de choses qu'ils n'en seraient plus à une près. Quand nous serons loin d'ici, loin de ces gens, auprès de Tom, avec ma famille, je reconsidérerai ta proposition. »

« Au moins, elle a le mérite d'amener un sourire sur ton visage, » fit la reptile en élevant sa tête pour être en face à face avec Chiara. « Tu as le visage si sombre, si triste. Même moi qui n'aie pas autant d'expressions faciales que vous, les deux-pattes, je l'ai remarqué. »

« Parce que mon coeur est sombre et triste, Séphora. Ma famille me manque. Je sais que ... » Elle s'interrompit un instant, regardant par la fenêtre le parc du Manoir Potter et le soleil qui pointait à l'horizon dans un ciel orangé. « Je sais que je suis en train de perdre mon insouciance, mon innocence même. Je ne suis pas stupide. Je le sens au plus profond de moi. Je m'assombris de jour en jour. J'ai un peur de cela, mais d'un autre coté, je n'arrive pas à m'en empêcher. La douleur est si forte ... » Elle soupira. « Papa sera si triste en me voyant et aussi tellement en colère. »

« Il ne sera jamais en colère contre toi, Chiara, » affirma Séphora d'une voix forte alors qu'elle glissait sa tête tout contre le visage de la sorcière. « Il saura ... Il comprendra, j'en suis sûre. »

« Je ferais bien de me débarbouiller un peu. Un de ces veracrasses répugnants viendra bientôt me chercher. »

Sa tutrice vint la chercher dix minutes plus tard et elle la suivit dans le dédale de couloirs du Manoir. Il était grand. Au moins elle pourrait avoir un peu la paix. Elle déprimait juste un peu qu'avec un foyer de cette taille, qu'ils lui aient donné une chambre juste à coté de celle de son jumeau. Elle comprenait tout à fait, si elle avait été à leur place – elle en avait la nausée rien que d'y penser – elle aurait fait exactement la même chose, pour qu'ils renouent leurs liens. Et elle savait pertinemment que c'était là leur objectif. Les gryffondors étaient si prévisibles et en plus, Ezequiel Potter était un bien piètre occlumens si toutefois il avait cette capacité. Elle allait tout faire pour que cela n'arrive pas. A la rigueur, s'il s'avérait que son frère jumeau soit aussi stupide qu'il avait l'air, elle en ferait sa petite marionnette. Mais elle n'était pas une maîtresse dans la manipulation. Elle n'avait jamais lancé le sortilège de l'Imperium et ce n'était certainement pas ici au Manoir qu'elle allait le lancer. Elle était de plus bien plus douée dans l'art des potions. Peut-être utiliser une potion contraignante sur Ezequiel de sa propre réserve – d'excellente qualité qui plus est – comme petite revanche pour avoir retrouvé cette potion dans son thé ou sa nourriture... Cela ferait les pieds aux Potter. Et en plus, les ingrédients étaient d'autant plus commun qu'ils partaient très vite en cours. C'était une idée à mûrir ...

Elle passa à coté de la tapisserie familiale des Potter et s'arrêta, curieuse. Sa 'mère' s'arrêta et se retourna.

« Les tapisseries des familles Sang-Purs sont empreintes de magie et se mettent à jour d'elle-même, » dit la jeune fille, pensive. « Lorsqu'une personne naît, un bouton de fleur éclot avec le nom du nouveau-né, et lorsqu'une autre meurt, sa fleur se fane. Je suis juste là, bien vivante, la tapisserie elle-même ne peut mentir, » ajouta-t-elle en se tournant vers Lily Potter, le doigt posé sur le nom qu'elle devait dorénavant porter. « Pourquoi, même après la mort des Dursley, vous ne saviez pas pour moi et que vous m'avez toujours crue morte ? »

« Nous venons tout juste de réinvestir le Manoir, Arya, » répondit la rousse en tendant le bras vers sa fille. Cette dernière s'écarta. « Nous n'avons juste pas pensé à regarder la tapisserie. »

Chiara plongea son regard sombre dans celui émeraude de Lily Potter et frôla son esprit. Elle y sentit de la honte, de la tristesse et du regret. Puis, soudain une pointe de colère alors qu'elle se prenait une gifle.

« N'entre plus jamais dans mon esprit, jeune fille, » ordonna Lily. « Nous n'entrons pas dans le tien. Nous avons tous droit à notre vie privée, nos pensées, respecte-les ! »

« Si la vie privée est tellement importante pour vous, dans ce cas, expliquez-moi pourquoi votre mari n'a jamais cessé de m'espionner avec la Carte du Maraudeur durant l'année, » siffla l'adolescente en retour, glaciale. « Oui, je suis également au courant de l'existence de ce misérable morceau de parchemin ! Cela est presque aussi efficace qu'une laisse pour chien ! »

« Nous faisons cela pour ton bien ! »

« Fallait y penser avant de me mettre chez les Dursley ! »

Chiara croisa les bras sur sa poitrine et fusillait la rousse d'un regard noir, la joue légèrement douloureuse, mais elle ne la massa même pas. La douleur physique, même si elle ne l'avait plus vraiment expérimenté depuis un bon moment, elle connaissait. Elle s'en souvenait ! Douce attention des détraqueurs ... La mère soupira. Sa fille revenait chaque fois sur ce sujet et refusait d'aller de l'avant et d'oublier. Elle abandonna la partie pour le moment. Elle espérait un jour pouvoir lui faire entendre raison, lui faire comprendre qu'elle était désolée. Elle fit demi-tour et la mena jusqu'à la salle à manger où le repas était déjà servi. Chiara ne moufta pas un mot du repas mais montra tout son raffinement et son éducation, comme à chaque repas, comme si elle était à une réception formelle, tandis que les Potter adoptaient une attitude plus détendue et familiale et qu'Ezequiel montrait clairement ses mauvaises manières. Avec le temps et le fait qu'elle fréquentait plus les Gryffondors, elle avait compris que ces manières déplorables lui venaient de Ronald Weasley. Au moins, il n'avait pas la même manie de manger la bouche ouverte !

Dès qu'elle put sortir de table, Chiara le fit et se retira pour la nuit. Elle prit une bonne douche bien chaude et se coucha dans le lit aux draps bleu nuit, éleva ses boucliers mentaux et s'endormit avec Séphora tout contre elle.

Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil, elle observa sa chambre et réfléchit à la manière dont elle pourrait l'aménager pour pouvoir continuer ses recherches sans que les Potter ne le remarquent. Tout en y réfléchissant, son regard se porta sur l'affiche de l'équipe de Bulgarie et son esprit se tourna alors à nouveau vers Victor. Elle décida de rédiger une lettre à son ami afin qu'il informe les jumelles de la situation. Elle ajouta quelques détails importants, notamment le fait que son courrier était étroitement surveillé et qu'elle pouvait difficilement en envoyer sans qu'il ne se fasse intercepter. Elle appela ensuite Kreattur et lui demanda de porter la lettre directement au jeune homme.

L'elfe n'était pas à l'aise à l'idée de laisser sa maîtresse dans le Manoir de l'ennemi mais il se devait d'obéir. Au moins, Mademoiselle Chiara n'était pas seule. La métamorphomage rangea ensuite la totalité de ses affaires dans les armoires pour s'occuper et ranger son esprit par la même occasion. Elle entreprit également de faire l'inventaire de toutes les potions qu'elle avait avec elle, notamment la potion qu'elle devait prendre pour son épilepsie. Il ne lui en restait plus beaucoup. Elle ne tiendrait jamais jusqu'à la rentrée, tout juste jusqu'à son anniversaire, et elle n'avait pas les ingrédients nécessaires. Comme il s'agissait de sa santé, elle ne voyait pas pourquoi elle irait puiser dans ses réserves d'or pour payer l'apothicaire. Les Potter voulaient l'avoir, qu'ils payent pour sa santé ! Elle sortit la recette – qu'elle connaissait dorénavant sur le bout des doigts – et se dirigea immédiatement vers le salon où ses géniteurs discutaient calmement.

« Oui, Arya ? » fit James Potter en la voyant entrer. « Quelque chose ne va pas ? »

« Pour le moment, tout va bien, » répondit la jeune fille en approchant. « Mais je pourrais peut-être faire face à un problème prochainement. »

« De quel ordre ? » demanda Lily, inquiète pour sa fille.

« Médical. Il faudrait que je me rende sur le Chemin de Traverse pour me procurer les ingrédients pour cette potion. »

« A quoi sert-elle ? » demanda le Lord qui détestait cet art comme la peste.

« Elle me permet de vivre plus ou moins normalement, Mr Potter, » répondit Chiara d'un ton détaché. « Dois-je vous rappeler que je suis épileptique ? »

« Tu peux m'appeler, Papa ! » soupira James qui en avait plus qu'assez de la formalité de sa fille.

« Définissez-moi exactement ce qu'est un père, Mr Potter, » rétorqua-t-elle sur un ton détaché. « Et après osez venir me dire que vous vous êtes comporté comme tel ... Je vous l'ai déjà dit, vous n'êtes rien de plus que mon géniteur. Et je suis malheureusement coincée avec vous jusqu'à ma majorité ! Alors, je vous demanderai, puisque tel est dorénavant votre devoir, de bien vouloir m'accompagner ou me fournir l'argent nécessaire pour acheter les ingrédients indispensable à cette potion, s'il vous plait. »

Anonymous reviews have been disabled. Login to review. 1. Comment tout a commencé 2852 0 0 2. Une lueur d'espoir dans les ténèbres 3510 0 0 3. Réveil, soins et révélations 2261 0 0 4. Petite visite surprise 2595 0 0 5. Réapprendre à vivre – pas si facile 2231 0 0 6. Tout est fini, Chiara Tu es libre 2077 0 0 7. Une nouvelle amie 2021 0 0 8. Une rencontre inattendue 2291 0 0 9. Deux parrains pour Chiara 2822 0 0 10. La lettre du citronné 1755 0 0 11. Dumbledore 2266 0 0 12. La Rentrée 3179 0 0 13. Métamorphoses et Potions 2888 0 0 14. DCFM, Vol et Duels 4748 0 0 15. Sainte Mangouste et Arithmanci 2915 0 0 16. La Vérité 1822 0 0 17. Halloween 1893 0 0 18. Noël 1641 0 0 19. Joyeux anniversaire, Papa ! 1405 0 0 20. Norbert le Norvégien à Crête 2782 0 0 21. Explication 3991 0 0 22. Retenues, Rêve et Crise 1676 0 0 23. L'homme qui se cache derrière Quirell 2055 0 0 24. Les paroles du mage noir 1342 0 0 25. Retour en Russie 988 0 0 26. Douze ans déjà 1565 0 0 27. Retour à Poudlard 1325 0 0 28. Une attaque à Poudlard 1973 0 0 29. L'histoire de Serpentard 1191 0 0 30. Cognard fou et Club de duel 2075 0 0 31. Le Bal du Ministère 3103 0 0 32. C'est un basilic 2642 0 0 33. Une conversation à travers un journal 704 0 0 34. La Chambre des Secrets 2302 0 0 35. Dans le bureau de Dumbledore 2718 0 0 36. Des vacances bien méritées 2263 0 0 37. Une évasion à Azkaban 1631 0 0 38. Soins et Avancées 2712 0 0 39. Pas un Si Joyeux Anniversaire 2603 0 0 40. L'épouvantard de Chiara 2071 0 0 41. L'Arrestation 2269 0 0 42. Une Alliée parmi les Lions 2644 0 0 43. Un Nouveau professeur de Potions 2533 0 0 44. Tom Jedusor 2270 0 0 45. Rendre Visite à un Ami 2794 0 0 46. Les Blessures du Passé 1434 0 0 47. Le Manoir Potter 2562 0 0 48. L'Anniversaire des Jumeaux 3015 0 0 49. Des Nouvelles Intéressantes 1848 0 0 50. La Coupe du Monde de Quidditch 2420 0 0 51. Maugrey et Meredith 2668 0 0 52. Beauxbâtons et Dumstrang 2102 0 0 53. La Coupe de Feu 2029 0 0 54. Gynécomage et Quidditch 1938 0 0 55. Des Blessures Etranges 1842 0 0 56. Une Balade à Dos d'Acromentule 2009 0 0 57. La Première Tâche 2478 0 0 58. Soins, Discussion et Enigme 2561 0 0 59. Beuglante 589 0 0 60. Réflexions et Préparations 1731 0 0 61. Le Bal de Noël 2523 0 0 62. La Deuxième Tache 2021 0 0 63. Discussions et Réflexions 1829 0 0 64. Bonne Humeur Envolée 2150 0 0 65. Une Petite Visite à un Grand Mage 2859 0 0 66. La Troisième Tâche 1938 0 0 67. Le Rituel de Sang 2150 0 0 68. Un Baume au Coeur 1932 0 0 69. Les Lettres du Destin 1321 0 0 70. Grabuge Gage de Liberté 2619 0 0 71. SOS Famille en Détresse 2370 0 0 72. Retrouvailles 3604 0 0 73. Altercation au Dîner 1870 0 0 74. Une Visite chez Minerva 1242 0 0 75. Une Réunion de Mangemort 2598 0 0 76. Une Balade Incognito sur le Chemin de Tr 1230 0 0 77. Les Recherches d'Ezequiel 3120 0 0 78. Lily Potter 2117 0 0 79. La Tête du Sanglier 1707 0 0