La vie de Chiara Eileen Snape @memepotter952504
Soins et Avancées

Chapitre 38 : Soins et Avancées

Le retour à Poudlard, à l'exception de la présence oppressante des détraqueurs autour de l'école, se fit dans la joie et la bonne humeur, moyennant une petite fausse note, nommée famille Potter. Lily Evans n'avait pas vraiment apprécié d'avoir été rejetée ainsi par Chiara. Mais en même temps, la sorcière l'avait cherché ... Quant aux deux autres, ils ne changeaient pas vraiment. Ils n'avaient certes pas commenté l'incompétence de Chiara à lancer un patronus devant un détraqueur car ces créatures restaient redoutables et la serpentard était encore jeune, mais tout de même, James et Ezequiel Potter ne détestaient pas moins Chiara pour ce qu'elle était. A savoir, une Snape. Toute la petite famille russe les ignora, préférant s'attarder sur un événement qui ne tarderait plus.

« Je ne rentre plus dans mes robes ! » s'exclama un matin Sirius alors que toute la famille déjeunait ensemble dans les appartements du couple.

« On ira en racheter, Patmol, » soupira Remus, épuisé.

La pleine lune venait de passer et le loup était très fatigué de ses trois nuits lupines. Chiara avait passé ce temps-là tantôt avec Sirius, tantôt avec son parrain. Ce n'était pas comme si elle apprenait grand-chose en cours. Elle pouvait se permettre d'être inattentive voire de s'endormir ou même de sécher quelques cours. Ce n'était pas son père qui allait le lui reprocher. Surtout que les options ne commençaient pas directement.

« J'ai l'impression d'avoir un souaffle sous ma chemise ! » maugréa le chien.

« Je me demande ce que tu vas dire dans un mois, » ricana Severus. « Le petit n'a pas encore atteint sa taille finale, loin de là. »

« Merlin ... Plus jamais. J'ai mal au dos tout le temps ! Je me sens énorme ! Je dois aller aux toilettes à chaque fois qu'il décide de donner un coup de pied dans ma vessie ! C'est un cauchemar ! Comment les femmes font pour supporter cela ? »

« De la même manière que toi, Sirius, » répondit le serpentard en haussant des épaules. « Chacune avec leur caractère et leurs problèmes. Il n'y a jamais deux grossesses les mêmes. Chaque cas est différent. Mais je dirais que tes réactions, ton comportement, tes sautes d'humeur, tout rentre dans la moyenne. Et c'est autant épuisant pour toi que pour nous qui devons te subir. »

« Je t'emmerde Servilus. »

« Moi aussi, je t'apprécie toujours autant, le clébard, » fit Severus avec sourire en coin.

A coté, elle travaillait sur son nouveau projet : se créer sa propre Carte de Poudlard. Elle avait déjà reproduit les instructions pour faire une pâle copie de la Carte des Maraudeurs mais elle voulait clairement quelque chose de mieux, d'authentique, à elle. Elle avait incorporé dans les plans la Chambre des Secrets et ses trois accès : celui des toilettes des filles, celui des cachots et celui du lac noir. Elle avait aussi ajouté l'accès à la Salle-Sur-Demande. Même si elle ne pouvait pas la faire apparaître car la salle n'était jamais la même pour tout le monde, elle voulait au moins que la porte ou le passage s'affiche, comme les passages secrets menant à l'extérieur de l'école. Et pour rendre la Carte des Maraudeurs encore plus obsolète, elle cherchait pour le moment un moyen, sortilège ou rune – dont elle avait déjà commencé à étudier la théorie par elle-même –, pour faire en sorte que si elle cherchait quelqu'un, elle ne devrait pas éplucher la carte mais plutôt la tapoter de sa baguette en citant le nom de la personne recherchée. Elle en avait parlé avec ses parrains et ils s'étaient regardés avec ce regard tellement caractéristique et ce sourire ... Severus avait gémi de dépit et avait marmonné dans sa barbe inexistante des insultes fleuries sur certains maraudeurs et leur mauvaise influence ...

« Qu'est-ce que tu penses d'avoir notre propre carte, papa ? » demanda-t-elle. « Les Potter ont la Carte des Maraudeurs. Alors pourquoi pas la Carte des Prince de Sang-Mêlés ? »

Le vieux Serpentard qui se pinçait l'arête du nez redressa vivement la tête et observa sa fille en réfléchissant à sa proposition.

« Pourquoi pas..., » répondit-il finalement. « Si c'est ce que tu veux ... »

« C'est un excellent choix, Chaton, » intervint Remus avec un sourire. « Quand tu l'auras finie, tu seras à égalité avec Ezequiel. J'ai remarqué qu'il se baladait souvent dans le château la nuit, sous la Cape. »

« Tu l'as attrapé au moins ? » demanda Severus.

« Bien sûr, je ne me suis pas gêné, » répondit le loup avec un sourire maraudeur. « S'il ne voulait pas être pris, il n'avait qu'à être plus malin. Cela n'a pas vraiment plus à son père par contre. »

« On s'en fiche. Potter n'est jamais content de toute façon. Pour lui, son fils est un ange qui a tous les droits parce qu'il serait le Survivant aux yeux du monde. »

« Ouais. Ils veulent garder secret l'affront d'avoir rejeté le mauvais jumeau et d'avoir perdu le véritable Survivant et leur fille. Cela ferait scandale si cela devait se savoir ... »

« Tant que je peux éviter d'être sous les projecteurs de la famille Potter autrement qu'en étant une Snape, cela m'arrangerait ..., » fit Chiara en chipotant son pain au chocolat. « Je ne vais pas être victime de harcèlement. Enfin, pas plus que d'habitude. Et encore moins me faire kidnapper. »

Un faucon pèlerin entra par la fenêtre et vint se poser devant le Maître des Potions. En avisant le nom de l'expéditeur, il ouvrit prestement l'enveloppe et lut la lettre.

« Je crois que l'on peut aider Séphora, Chaton, » dit-il.

« Séphora ? » firent les deux gryffondors.

« Le Basilic, » répondirent les serpentards à l'unisson.

« Un basilic ? Genre le basilic de l'an dernier ? » demanda Sirius qui commençait à paniquer en passant une main sur son ventre rond.

« Du calme, Sirius, » dit immédiatement Severus alors que Remus prenait son compagnon dans ses bras pour le rassurer. « Séphora est en sommeil pour le moment. Elle n'est pas dangereuse. Elle est juste malade. Elle a un problème au niveau cérébral. Elle n'est agressive que lorsque cela se fait sentir. Elle est enfermée dans son nid, en lieu sûr, et Chiara a refermé tous les accès qu'elle pourrait prendre pour remonter au château par mesure de précaution. »

La présence du loup dans son dos en plus de ces paroles rassurantes sembla calmer Sirius. Il hocha la tête.

« Tu peux faire quelque chose pour elle ? » demanda la métamorphomage avec espoir.

Elle n'avait pas apprécié de voir la créature souffrir ainsi et voulait vraiment l'aider.

« Oui mais je vais avoir besoin de ton aide, Chaton. »

« Tout ce que tu veux. »

« Je vais faire des recherches pour voir si j'ai tout ce qu'il faut et nous descendrons la voir. »

« D'accord. On en profitera pour faire un peu de nettoyage aussi. C'est vraiment sale, là-bas. »

« En même temps, à part un serpent géant, personne n'a vécu là-bas pendant des siècles, » remarqua le père.

Ainsi, les deux Snape s'attelèrent à cette nouvelle tâche dans les jours qui suivirent. Severus prépara une potion avec sa fille. Cette dernière devait y insuffler sa magie car pour aider le Basilic, elle devait faire d'elle son familier. Elle avait certes déjà Zoya, mais les sorciers les plus puissants pouvaient en avoir plusieurs. Et la jeune fille tenait à coeur à prendre soin de la santé de Séphora et voulait vraiment l'aider. Elle l'avait vu souffrir et elle-même connaissait la douleur et ne souhaitait pas en voir chez qui que ce soit. Sauf ses ennemis, et encore. Elle refusait d'administrer de la souffrance gratuitement. Elle n'était pas un monstre. Elle acceptait de rendre coup pour coup et elle ne se gênait pas avec Potter et Weasley, mais elle ne ferait jamais de mal à une mouche sinon. Elle était trop douce et avait la main sur le coeur.

Severus mit un mois à la préparer. Il ne restait plus qu'à Chiara de l'administrer. Mais elle ne le ferait pas avant le week-end pour pouvoir forger le lien avec son futur familier à son aise.

Pendant ce temps, les cours continuaient, Remus et Severus les enseignant, Chiara les suivant. Cette dernière avait d'ailleurs hâte que les options commencent car à part en astronomie, elle s'ennuyait royalement. Elle aidait son père en cours de potions officieusement en tant qu'assistante, surtout avec Neville Londubat qui était encore et toujours une véritable catastrophe en cette matière, elle lisait des livres de magie élémentaire en sortilèges et ouvrait des ouvrages de métamorphoses qui venaient tout droit de la bibliothèque du professeur McGonagall quand elle était dans sa classe. Le reste du temps, elle s'ennuyait. Même en duel. A un point, qu'une ou deux fois, Severus l'avait distraite lors de ce cours en faisant un vrai duel contre elle, avec pour seule restriction, l'interdiction d'user de magie noire. Elle était loin de gagner tout le temps contre son père, mais elle pouvait au moins tenir une bonne vingtaine de minutes contre lui avec facilité, parfois plus. Contre son père, la métamorphomage ne pouvait gagner qu'à l'usure. Et Severus était encore très endurant pour son âge.

oOoOo

Chiara rentra dans la Grande Salle de relativement bonne humeur. Aujourd'hui avait lieu son premier cours avec Hagrid. Elle ne voulait en rien le manquer. Elle se demandait quelle créature ils allaient étudier aujourd'hui. Elle salua son père et ses parrains d'un signe de la main et se dirigea immédiatement vers la table des Serpentards. Elle vit Drago tirer une tête de six pieds de long derrière son masque d'aristocrate.

« Allez Drago, dis-moi ce qui t'ennuie, » dit-elle en se servant en toasts et en croissants.

« Le professeur de Soins aux Créatures Magiques, » ronchonna le blond.

« Hagrid ? »

« Oui. Comment Dumbledore a pu nommer ce gros lourdaud professeur ? »

« Ce gros lourdaud, comme tu dis, est mon ami, » répondit froidement Chiara, surprenant Drago. « Et il est le garde-chasse de l'école. Qui mieux que lui pourrait nous parler de ces créatures alors qu'il s'en occupe à longueur de temps ? Sa notion du danger est certes à revoir mais il est compétent. Cela fait trois ans que je le fréquente ... Il s'y connait. Donne lui une chance avant de le catégoriser chez les losers, s'il te plait. »

« Tu es sûre qu'il est compétent ? »

« Puisque je te le dis. »

« Alors pourquoi nous avoir donné un livre qu'on ne sait pas ouvrir ? »

« T'as essayé de lui caresser le dos ? »

« Ca va pas la tête ! Hors de question que je touche à ce ..., à cet ... »

Le blond fit des aller-retour du regard entre sa meilleure amie et la table des professeurs.

« Mais non, » rétorqua-t-elle en éclatant de son rire cristallin. « Pas Hagrid. Le livre. Est-ce que tu as essayé de caresser le dos du livre ? »

« Non. »

« Tu as réussi à ouvrir le livre, Chiara ? » demanda Pansy qui avait écouté la conversation.

« Ben oui, sinon je ne te dirais pas comment on fait. Il faut juste lui caresser la crête. Dès que le livre ronronne, tu peux l'ouvrir. »

« Sans risque de se faire manger ? »

« Absolument aucun. »

« Je m'en vais de ce pas le consulter alors, » fit la serpentarde en se levant.

« Moi aussi, » répondit Drago en suivant sa fiancée.

« Mais mais mais ..., » fit Chiara. « Et le repas ? »

Les deux serpentards sourirent, embarquèrent quelques brioches et poussèrent la métamorphomage vers la sortie. Ils avaient un livre à feuilleter.

oOoOo

Quand l'heure sonna, les serpentards se dirigèrent vers la cabane du garde-chasse. Ce dernier attendait tous les élèves avec impatience pour son premier cours. Au plus grand malheur de Chiara et des autres serpentards, ils avaient cours avec les gryffondors. Le meilleur moyen de gâcher le moral de la jeune surdouée et de la mettre en compagnie de Potter et Weasley qui avaient naturellement pris cette option...

« Approchez, ne soyez pas timides, » fit Hagrid en souriant. « J'ai une bonne surprise pour vous. Vous serez contents ! »

Il les invita tous à le suivre et il les mena à la lisière de la forêt interdite, à proximité d'un enclos vide. Il leur demanda avec enthousiasme d'ouvrir leur livre. Alors que tous les serpentards ouvraient leur livre à la page demandée, Ezequiel Potter s'avança.

« Comment on fait pour l'ouvrir ? » demanda-t-il.

Il sortit son livre maintenu fermé par une ceinture. Tous les autres gryffondors avaient sorti le leur, certains avaient fait comme lui, à savoir une ceinture, d'autres serrés dans des sacs étroits, d'autres encore, parmi les nés-moldus, avaient utilisés des pinces serrantes ou du papier collant.

« Personne n'a … n'a réussi à ouvrir son livre ? » demanda Hagrid stupéfait en regardant ses élèves.

« Nous oui, » répondit Chiara avec un sourire.

« Comment vous avez fait ? » demanda Hermione, curieuse.

La gryffondor passionnée de livres n'avait pas pu l'ouvrir pour le consulter non plus.

« Il suffit de lui caresser le dos, » répondit la métamorphomage en joignant le geste à la parole.

Son livre se mit à ronronner de plaisir en frissonnant avant de s'ouvrir. Chiara le posa sur le muret non loin et le consulta vaguement la page.

« Les hippogriffes ? Génial ! »

« Ravi que cela te plaise, Chiara, » sourit Hagrid. « Attendez moi ici, je ne serai pas long. »

« Sommes-nous bêtes, » maugréa Potter en ouvrant son livre. « Il suffisait de les caresser ! On aurait dû le deviner tout de suite ! Qui voudrait caresser un truc pareil qui ne cherche qu'à te bouffer la main à la première occasion ? »

« C'est parce que tu t'attardes sur les apparences que tu rates le plus important, » soupira Chiara l'air de rien en se postant à coté de la barrière.

Elle était surexcitée à l'idée de travailler avec les hippogriffes. Elle ne les avait encore jamais approchés. Elle ordonna à Zoya de rester assise auprès de l'enclos et de se taire. Le berger suisse s'allongea de tout son long sur le sol et se prépara pour une petite sieste improvisée en plein milieu du chemin. Elle entendit du bruit tandis que plusieurs créatures approchaient avec Hagrid. Elles étaient une douzaine et avaient la tête et les pattes avant d'un aigle mais les pattes arrières et la queue ressemblaient plus au corps d'un cheval. Les hippogriffes étaient magnifiques.

« Bon ! » s'exclama Hagrid en frappant dans ses mains. « Qui veut venir leur dire bonjour ? »

Chiara passa habilement la barrière et atterrit avec souplesse dans l'enclos. Elle se posta à une distance respectueuse d'un hippogriffe sous le regard bienveillant du géant et suivit ses instructions. Elle choisit un hippogriffe à la robe bleue-grise.

« La première chose qu'il faut savoir sur les hippogriffes, » dit Hagrid à toute la classe. « C'est que ce sont des créatures très fières. Extrêmement susceptibles ! Surtout, n'insultez jamais un hippogriffe ou cela pourrait bien être la dernière chose que vous ferez de votre vie ! On doit toujours attendre que l'hippogriffe fasse le premier geste, par politesse. Il faut s'avancer vers lui et le saluer en s'inclinant et attendre. S'il vous salue en retour, vous avez le droit de le toucher. Sinon, je vous conseille de vous éloigner assez rapidement sans pour autant le provoquer. Leur griffes font sont relativement acérées, vous pouvez me croire. » Il se tourna vers Chiara. « Prête ? »

« Toujours, » répondit-elle avec un sourire avant de commencer à s'avancer lentement vers la créature.

Quand cette dernière eut tourné la tête vers la sorcière, elle s'ébroua en avançant d'un pas. La jeune serpentarde s'arrêta à une dizaine de mètres de l'hippogriffe et s'inclina. Elle garda toutefois l'oeil sur lui pour connaître ses réactions et réagir en conséquences.

« On dirait que l'oiseau ne t'aime pas, vilain chat mal léché ! » ricana Weasley.

Chiara serra la mâchoire mais se retint de répliquer. Il ne fallait pas qu'elle insulte le rouquin et risque que l'hippogriffe le prenne pour lui et l'attaque. Voyant que la créature la regardait toujours de haut, elle commença à reculer lentement. Elle marcha sur une brindille et s'immobilisa en entendant le bruit sec, toujours le regard tourné vers les yeux jaunes. Elle entendait Potter et Weasley ricaner plus loin et elle se faisait violence pour ne pas répliquer. Hagrid regardait le tout calmement, prêt à intervenir face à l'hippogriffe au moindre danger. Mais la jeune fille avait un très bon instinct de survie et avait écouté. Il n'avait pas peur pour elle. Chiara attendit encore une minute dans une totale immobilité, le corps à moitié penché en avant. L'hippogriffe finit par s'incliner à son tour.

« Bravo, Chiara ! » s'exclama Hagrid en applaudissement, suivi par ceux plus timides des élèves, surtout de serpentard. « Vas-y. Tu peux le toucher maintenant ! Caresse-lui le bec ! »

« Comment s'appelle-t-il ? » demanda-t-elle en approchant lentement, la main tendue.

« Buck. »

« Bonjour, Bucky, » dit-elle alors avec un sourire.

Elle lui caressa le bec mais aussi son plumage jusqu'à son encolure. L'hippogriffe ferma les yeux à la douce caresse de la sorcière et se laissa faire avec plaisir. Les serpentards applaudirent encore avec plus d'entrain, Malfoy, Crabbe et Goyle, sifflant volontiers pour la féliciter.

« Tu peux monter sur son dos, si tu veux, » sourit le géant.

« Non merci, Hagrid. Je ne suis pas à l'aise dans les airs. Je préfère la terre ferme. »

« Trouillarde, » ricana Potter.

« Non, je ne suis pas trouillarde. Je ne suis juste pas à l'aise toute seule dans les airs. Et si tu avais ma santé tu comprendrais. »

« Crétin, » siffla Hermione en frappant le Survivant sur le bras. « Elle est épileptique. Imagine qu'elle tombe alors qu'elle est en plein vol. »

« On serait débarrasser d'un Snape en plus. »

Chiara soupira et continua de caresser le pelage de Buck avant de s'écarter et de laisser les autres élèves s'approcher. Il ne servait à rien d'apprendre quelque chose à Ezequiel Potter. Et dire qu'ils étaient jumeaux ... C'était affligeant de voir comment elle était intelligente et réfléchie alors qu'il n'était qu'une brute sans cervelle qui faisait le paon à chaque fois qu'il en avait l'occasion. Tout se passait très bien, sous l'oeil attentif d'Hagrid, de nombreux élèves purent approcher les créatures, d'autres durent reculer. Du moins, jusqu'à ce que Potter s'avance d'un pas conquérant vers Buck.

« Oui, tu n'es pas du tout dangereux ! N'est-ce pas, sal ... »

Il n'eut jamais l'occasion de terminer son insulte car Chiara lui avait lancé un sortilège de mutisme et l'avait envoyé voler au loin pour le faire atterrir brutalement sur le sol moussu. Elle s'approcha ensuite de lui pour lui donner une claque. L'écho se répercuta sur plusieurs mètres.

« Espèce d'imbécile ! » cria-t-elle. « Tu veux finir par te faire tuer ou quoi ? Hagrid a dit de ne pas les insulter ! La prochaine fois, je laisse Buck te dépecer vivant ! »

« Tu exagères Chiara, » dit Hagrid en approchant tout en lançant un regard réprobateur au gryffondor. « Il ne l'aurait pas dépecer, juste blesser très sérieusement. Cela dit, elle a raison jeune homme. Votre conduite est inacceptable. 10 points en moins pour Gryffondor. Sortez de l'enclos tout de suite avant que vous ne soyez blessé ou qu'un autre élève soit blessé par votre faute ! »

Chiara retourna auprès de Buck et le caressa tendrement avec Drago et Pansy. Sa journée était faite. Potter avait été chassé du cours de Soins aux Créatures Magiques pour la journée. Elle allait avoir la paix. Et cette fois-ci, Lord Potter ne pourra rien lui dire car elle a sauvé son précieux Survivant des griffes de la créature avant même que la situation s'envenime. Cela avait du bon des fois, l'ouïe et les réflexes d'un chat...

Anonymous reviews have been disabled. Login to review. 1. Comment tout a commencé 2852 0 0 2. Une lueur d'espoir dans les ténèbres 3510 0 0 3. Réveil, soins et révélations 2261 0 0 4. Petite visite surprise 2595 0 0 5. Réapprendre à vivre – pas si facile 2231 0 0 6. Tout est fini, Chiara Tu es libre 2077 0 0 7. Une nouvelle amie 2021 0 0 8. Une rencontre inattendue 2291 0 0 9. Deux parrains pour Chiara 2822 0 0 10. La lettre du citronné 1755 0 0 11. Dumbledore 2266 0 0 12. La Rentrée 3179 0 0 13. Métamorphoses et Potions 2888 0 0 14. DCFM, Vol et Duels 4748 0 0 15. Sainte Mangouste et Arithmanci 2915 0 0 16. La Vérité 1822 0 0 17. Halloween 1893 0 0 18. Noël 1641 0 0 19. Joyeux anniversaire, Papa ! 1405 0 0 20. Norbert le Norvégien à Crête 2782 0 0 21. Explication 3991 0 0 22. Retenues, Rêve et Crise 1676 0 0 23. L'homme qui se cache derrière Quirell 2055 0 0 24. Les paroles du mage noir 1342 0 0 25. Retour en Russie 988 0 0 26. Douze ans déjà 1565 0 0 27. Retour à Poudlard 1325 0 0 28. Une attaque à Poudlard 1973 0 0 29. L'histoire de Serpentard 1191 0 0 30. Cognard fou et Club de duel 2075 0 0 31. Le Bal du Ministère 3103 0 0 32. C'est un basilic 2642 0 0 33. Une conversation à travers un journal 704 0 0 34. La Chambre des Secrets 2302 0 0 35. Dans le bureau de Dumbledore 2718 0 0 36. Des vacances bien méritées 2263 0 0 37. Une évasion à Azkaban 1631 0 0 38. Soins et Avancées 2712 0 0 39. Pas un Si Joyeux Anniversaire 2603 0 0 40. L'épouvantard de Chiara 2071 0 0 41. L'Arrestation 2269 0 0 42. Une Alliée parmi les Lions 2644 0 0 43. Un Nouveau professeur de Potions 2533 0 0 44. Tom Jedusor 2270 0 0 45. Rendre Visite à un Ami 2794 0 0 46. Les Blessures du Passé 1434 0 0 47. Le Manoir Potter 2562 0 0 48. L'Anniversaire des Jumeaux 3015 0 0 49. Des Nouvelles Intéressantes 1848 0 0 50. La Coupe du Monde de Quidditch 2420 0 0 51. Maugrey et Meredith 2668 0 0 52. Beauxbâtons et Dumstrang 2102 0 0 53. La Coupe de Feu 2029 0 0 54. Gynécomage et Quidditch 1938 0 0 55. Des Blessures Etranges 1842 0 0 56. Une Balade à Dos d'Acromentule 2009 0 0 57. La Première Tâche 2478 0 0 58. Soins, Discussion et Enigme 2561 0 0 59. Beuglante 589 0 0 60. Réflexions et Préparations 1731 0 0 61. Le Bal de Noël 2523 0 0 62. La Deuxième Tache 2021 0 0 63. Discussions et Réflexions 1829 0 0 64. Bonne Humeur Envolée 2150 0 0 65. Une Petite Visite à un Grand Mage 2859 0 0 66. La Troisième Tâche 1938 0 0 67. Le Rituel de Sang 2150 0 0 68. Un Baume au Coeur 1932 0 0 69. Les Lettres du Destin 1321 0 0 70. Grabuge Gage de Liberté 2619 0 0 71. SOS Famille en Détresse 2370 0 0 72. Retrouvailles 3604 0 0 73. Altercation au Dîner 1870 0 0 74. Une Visite chez Minerva 1242 0 0 75. Une Réunion de Mangemort 2598 0 0 76. Une Balade Incognito sur le Chemin de Tr 1230 0 0 77. Les Recherches d'Ezequiel 3120 0 0 78. Lily Potter 2117 0 0 79. La Tête du Sanglier 1707 0 0