La vie de Chiara Eileen Snape @memepotter952504
Norbert le Norvégien à Crête

Chapitre 20 : Norbert le Norvégien à Crête

Chiara sortit de chez Hagrid en soupirant à la fois d'aise et d'inquiétude. D'aise parce que malgré le fait que c'était une délicieuse fin de journée d'avril et qu'il y avait un beau de soleil encore largement visible à l'horizon, le garde-chasse avait eu la brillante idée de faire surchauffer sa maison au point qu'on se serait cru plus dans un sauna qu'une habitation. D'inquiétude justement à cause du pourquoi il surchauffait sa maison. Hagrid avait gagné un œuf de dragon en jouant aux cartes et maintenant il essayait de le faire éclore. Et vu comme il était parti, cela allait arriver bientôt.

Chiara adorait le demi-géant mais sa notion du danger était largement différente de celle du commun des sorciers. Les dragons sont peut-être des créatures méconnues et incomprises mais elles n'en restaient pas moins dangereuses. Une bouche pleine de dents acérées, des mâchoires puissantes, des griffes d'une taille effrayante, une queue bardée de piquants et, pour couronner le tout, ils crachaient du feu ! Une telle créature dans une école qui ne disposait pas des installations nécessaires – comme à Dumstrang – risquaient de causer bien des dégâts à Poudlard. Tant en matériel qu'en vies humaine et autres.

Il allait falloir faire quelque chose. Et rapidement avant que le dragon éclose et ne grandisse trop vite. Car ils grandissaient vite ! Et devenaient un véritable danger au bout de trois mois. Hagrid habitant dans une cabane en bois, juste à côté de la forêt interdite qui abritaient bon nombre d'espèces …. Très bientôt tous finiraient en barbecue. Pas le top ….

Chiara soupira en marchant vers le château pour le repas du soir. Elle allait devoir réfléchir et vite car le géant semblait têtu et prétendait pouvoir s'occuper facilement d'un dragon sous prétexte qu'il savait s'occuper d'un cerbère. Il s'était d'ailleurs senti mal à l'aise après avoir dit cela. Donc sa présence ne devait pas être connue des élèves. Mais cela elle s'en doutait un peu avec les explications de son père. Le chien à trois têtes protégeait un objet que Dumbledore avait stocké dans une salle inutilisée du château. Et le malaise du géant laissait sous-entendre que c'était vraiment important.

Un mystère qui serait intéressant et distrayant à résoudre. Mais d'abord s'occuper du problème dragon sans que Hagrid ne se fasse renvoyer pour son irresponsabilité. Car elle adorait Hagrid et il rendait sa vie à Poudlard moins ennuyeuse. Lui, McGonagall, Flitwick et son père en fait. Hagrid lui apprenait tout ce qu'il savait au sujet des créatures magiques et elle l'aidait à s'en occuper en dehors des cours tandis que les trois autres la laissaient travailler sur des sorts et des potions de son niveau. Flitwick et McGonagall l'avaient finalement prise à part pour l'évaluer.

Les deux professeurs avaient été voir Dumbledore avec son père pour la faire sauter de classe ou lui donner un horaire particulier mais le vieil homme avait refusé catégoriquement. Déjà qu'elle suivait le cours d'arithmancie sans son autorisation et qu'il la laissait faire … En même temps, je m'ennuie dans ton école ! Alors avoir un cours à mon niveau de connaissance à savoir zéro pour l'arithmancie, c'est juste magnifique ! Manquerait plus que tu me l'enlèves, vieux débris !

Chiara se secoua un peu en constatant qu'elle s'égarait une fois encore dans ses pensées et retourna au problème dragon en s'installant à sa table. Que faire ?

oOoOo

Chiara faisait des recherches sur l'œuf de dragon à la bibliothèque. Elle n'arrivait pas à convaincre Hagrid d'envoyer le dragon dans la réserve de Roumanie, de Turquie ou même carrément Dumstrang. Le garde-chasse était vraiment têtu. Mais les Snape le sont encore plus …. Elle tourna une page et se figea. Ses yeux vairons devinrent d'un noir profond, purement snapien, tandis que ses cheveux dorés prirent une teinte rouge jurant avec son uniforme Serpentard.

Elle referma le livre et sortit rapidement de la bibliothèque, se transforma en chat et galopa dans tout le château à la recherche de son père. Et pour une fois qu'elle le cherchait vraiment, elle ne le trouvait pas. Bon sang ! C'est grave ! Papa où t'es ?! Pas dans son bureau. Sa classe est vide. L'appartement est vide. Il n'est pas dans la Grande Salle. Chiara émit un grognement de frustration et se retransforma pour envoyer un patronus à son père.

« Miss Snape ! » s'exclama une voix qu'elle n'avait vraiment pas envie d'entendre à ce moment là.

« Professeur Potter, » dit-elle en essayant de paraître polie.

« Rangez votre baguette, » ordonna le Lord. « Il est interdit de faire de la magie dans les couloirs.»

Chiara soupira et la rangea.

« Dans ce cas, envoyez vous-même un patronus à mon père. Je dois lui parler de toute urgence ! »

« Un problème ? » demanda James Potter, curieux. Trop au goût de la métamorphomage.

« Rien qui ne vous concerne, professeur. Soit vous lui envoyez un patronus, soit je me passe de votre autorisation et je le fais moi-même cela fait une heure que je le cherche ! »

« Sur un autre ton, jeune fille ! 10 points en moins pour Serpentard. »

« Pourquoi cela ne m'étonne même pas, » marmonna-t-elle entre ses dents. « Comme s'il le cherchait. »

« Un commentaire ? »

« Non, » dit-elle en ressortant sa baguette. « Par contre, je comprends très bien que vous n'accéderez pas à ma demande. Spero Patronum. »

Une panthère sortit de sa baguette en bois de houx et disparut à travers un mur. Lord Potter la regardait avec de grands yeux. Elle leva les yeux au ciel.

« Oh, je vous en prie, » soupira Chiara. « Votre femme est au courant depuis Halloween ! Ce n'est pas si impressionnant que cela. C'est juste un patronus. »

« Juste un patronus, hein … Jeune fille, faire un patronus corporel n'est pas à la portée de tous les sorciers ! »

« Et je pense avoir déjà prouvé que je n'étais pas comme les autres plus d'une centaine de fois cette année, professeur. Je fais de la magie et j'apprends par moi-même depuis que j'ai l'âge de six ans. Que j'en sois déjà à ce niveau n'est pas très étonnant … »

James Potter allait répliquer quand un patronus en forme de tigre apparut et s'approcha de Chiara.

« J'étais à la volière. Je rentre maintenant dans les appartements. Pourquoi ? Il se passe quelque chose de grave ? »

La tigresse disparut dans un nuage de fumée argentée.

« Vous et votre russe, » fit le Lord entre ses dents.

« Merci de votre … aide, professeur. Bonne fin de journée. »

Chiara s'en alla et se retransforma pour fuir ce maudit cerf et descendit dans les cachots pour rejoindre son père. Elle qui était frustrée par sa lecture, sa vaine recherche et le professeur Potter qui la fait toujours sortir de ses gonds, elle arriva un peu en colère dans l'appartement, faisant relever un sourcil à son père.

« Chiara ? Qu'est-ce qu'il se passe ? » demanda-t-il en s'approchant. « Tu vas bien ? »

« Oui, je vais bien. Mais il y a un problème qu'il faut régler au plus vite mais si possible de façon serpentarde. Et aussi contacter Siri et Remi parce que j'en ai marre de ce cerf à la mord moi le nœud ! »

Severus sourit à la dernière remarque mais avait froncé les sourcils.

« Quel problème ? »

Ils s'installèrent dans le canapé, devant le feu de cheminée – même avec l'été qui arrivait, il faisait toujours frais dans les cachots … - et Chiara reprit la parole.

« J'essaie de convaincre depuis une quinzaine de jours Hagrid d'envoyer le dragon qu'il essaie de faire éclore dans une réserve de dragons mais il est têtu comme une mule. Le dragon semble être un Norvégien à crête si j'en crois les livres ! »

Severus pâlit et attrapa lentement sa fille par les épaules et la regarda bien dans les yeux.

« Hagrid cherche à faire éclore un œuf de dragon ? A Poudlard ? »

« Oui ! Et c'est un Norvégien à Crête ! Une espèce très dangereuse ! Il faut que tu m'aides à le convaincre d'envoyer le dragon dans une réserve avant qu'il ne devienne trop grand. Ces créatures commencent à être dangereuses au bout de trois semaines ! Et Hagrid habite dans une cabane en bois ! Il est complètement fou ! »

« Hagrid ne changera jamais, je présume, » murmura Severus en s'affalant contre le dossier du canapé, sa fille dans les bras. « Pourquoi de manière serpentarde ? » demanda-t-il ensuite car il ne perdait pas le nord.

« Parce que même s'il est fou, je l'adore et il rend ma vie à Poudlard moins ennuyeuse. S'il te plaît, tu peux m'aider à le convaincre d'envoyer le dragon dans une réserve ? Et sans en parler aux autres professeurs ni Dumbledore ? »

Chiara lui faisait ses yeux de chat tellement irrésistibles. Il ne pouvait presque rien lui refuser. Et elle demandait si rarement quelque chose du genre.

« Tu ne les aimes vraiment pas hein ? »

« Qui ? »

« Mes collègues. »

« Ca dépend lesquels … Les seules que je déteste vraiment sont les Potter, Binns et Dumbledore. Les autres, j'ai rien à dire bien qu'il m'arrive souvent de m'ennuyer en cours. Et j'adore McGonagall et Flitwick. »

« Et Quirell ? »

« Je sais pas. C'est bizarre. J'ai l'impression par moment que cet homme est schizophrène ou quelque chose comme ça. Mais il est sympa. Et son cours aussi. Il bégaie juste un peu trop. Enfin chacun ses problèmes. C'est pas moi qui vais le critiquer. »

Severus réfléchit alors que sa fille était en boule dans ses bras pour un câlin. Zoya avait posé sa tête sur le genou du serpentard et elle appréciait la caresse distraite que lui faisait Chiara.

« Chiara. »

« Hmm ? »

« Je vais t'aider pour Hagrid. »

« Super. »

oOoOo

Mi-mai, Il était presque minuit. Chiara et Severus marchaient dans le couloir menant à la tour d'astronomie avec une caisse en bois flottant devant eux. Hagrid avait été un peu paniqué quand il avait vu le vieux Serpentard devant sa porte en compagnie de Chiara. Malgré tout, Severus avait eu du mal à le convaincre. C'était juste après que le chien du garde-chasse, Crocdur, se fasse mordre que le demi-géant avait finalement cédé.

Et ils avaient contacté Charlie Weasley. Chiara avait relevé un sourcil. Encore un Weasley ! Ils sont combien ? Même si elle détestait clairement Ronald, le dernier, elle adorait les jumeaux qui la faisaient beaucoup rire et qui avaient certaines idées de farces et attrapes intéressantes, et Percy Weasley l'indifférait totalement tant il ne se faisait pas remarquer à ses yeux que ce soit en bien ou en mal. Un peu monsieur tout le monde.

Et donc les voilà tous les deux en train de marcher vers la tour d'astronomie pour rejoindre à minuit précise des amis de Charlie Weasley pour leur remettre la caisse dans laquelle dormait le petit Norbert. Quelle originalité ! avaient-ils pensé face au prénom de la créature. Norbert le dragonneau !

Une fois sur le toit de la tour, ils virent arriver quatre sorciers à califourchon sur un balai, chacun tenant un coin de filet. Severus s'assura que la caisse était bien placée sur le filet avant de saluer les sorciers et de repartir avec sa fille à travers les couloirs. Quelle ne fut pas leur surprise de croiser les jeunes Potter et Weasley au détour d'un couloir.

« Tiens, tiens, tiens, » sussura Severus en allumant sa baguette devant les deux Gryffondor. « Pourrais-je savoir ce que vous faites à rôder dans les couloirs à cette heure tardive ? »

Ils ne lui répondirent pas mais lui lancèrent un regard mauvais.

« Bon, cela fera cinquante points en moins chacun, » décida le serpentard. « Suivez-moi. »

« Où nous emmenez-vous ? » demanda Potter, pas du tout confiant.

« Chez votre directrice de maison pour qu'elle vous donne une punition digne de ce nom, jeune gens. Soyez heureux de ne pas être dans ma maison ! Mais je veillerai à ce que vous ayez chacun une retenue. »

« Et elle ? » demanda Weasley en direction de Chiara. « Elle aussi se balade dans les couloirs la nuit. »

« Elle est avec moi, » répondit Severus.

« C'est du favoritisme ! » s'exclama Potter. « Mon père en entendra parler ! »

« Laisse Papa, ça ne me dérange pas. Evitons plus les ennuis. On a aidé le garde-chasse c'est déjà ça. Une retenue ne va pas me tuer. Surtout que tu sais pourquoi … »

« On verra si je peux te l'éviter, » fit pensivement son père.

Severus mena les deux gryffondors jusqu'au bureau de Minerva puis ramena sa fille dans ses propres appartements pour la nuit. Autant ne pas réveiller les autres Serpentards de son dortoir en rentrant en plein milieu de la nuit. Il la regarda ensuite quelques instants dormir en se disant qu'ils s'en étaient finalement très bien sortis sans que les autres ne soient au courant pour le dragon.

oOoOo

Severus soupira en entrant dans la Grande Salle. Il allait manger rapidement le repas de midi avant de retourner lire à ses appartements auprès de sa fille.

« Severus. »

« Oui, Minerva ? » fit l'homme en noir en voyant la sorcière approcher et s'installer à coté de lui.

« Où est votre fille ? »

« Dans mes appartements, elle se repose, » répondit-il.

« Oh. » La voix de Minerva s'adoucit en comprenant le sous-entendu. « Eh bien, quand elle se réveillera, est-ce que vous pouvez me l'envoyer ? Il va falloir décider pour sa retenue. »

« Très bien, Minerva, » soupira le serpentard, trop fatigué par sa nuit pour aller plus loin et d'essayer d'éviter la punition à Chiara. Elle n'était pas contre de toute façon.

Il resta une demi-heure à peine pour se restaurer avant de reprendre le chemin de ses appartements. Il s'installa dans son bureau et commença à lire les travaux de ses septièmes années pour s'occuper le temps que sa fille émerge de son sommeil profond mais hélas pas si réparateur. Il fut interrompu par son préfet, Marcus Flint, qui lui rapporta une petite escarmouche entre deux serpentards à l'autre bout du château. Il fit donc rapidement le chemin jusque-là pour régler le problème, retirant quelques points au passage et réservant à ses deux serpents belliqueux une semaine de retenues avec le concierge qui avait besoin de main d'œuvre pour le nettoyage des trophées.

Quand il revint, il retrouva son appartement vide. Chiara s'était levée et devait être probablement partie à sa recherche. Il soupira et ressortit pour se transformer en panthère noire et suivre l'odeur assez forte de sa petite et précieuse fille. Plusieurs élèves sursautèrent en le voyant arriver en trottinant, certains criant de surprise, mais tout le monde connaissait son animagus maintenant. Il ne s'en préoccupa pas plus que cela, plaquant de temps en temps les oreilles quand les cris étaient un peu trop aigus pour son ouïe sensible.

Au détour d'un couloir, il grogna. Potter ! Sa fille n'était pas en état de tenir tête à ce salopard et le stress qui émanait de ses effluves lui confirma cela. Elle n'était pas bien. Le con ! Il va provoquer une nouvelle crise ! Il se mit à avancer plus vite en espérant les retrouver rapidement.

« J'en ai rien à faire, Minerva ! » entendit-il plus loin. « Elle a été comme Ron et Ezequiel, attrapée à rôder dans les couloirs, il y a quelques nuits, elle doit être punie comme tous les autres. Sinon c'est du favoritisme ! »

Severus grogna contre sa vieille nemesis et arriva rapidement.

« Je n'ai jamais parlé de favoritisme, James ! » fit la directrice des rouges et or, outrée. Severus la voyait tenir Chiara dans ses bras, comme une mère chat protège ses chatons. La panthère en eut le cœur réchauffé. « J'en avais déjà parlé avec Severus. Il allait me l'amener. Vous n'avez pas le droit de l'effrayer de la sorte alors que vous savez comme tout le monde ses problèmes de santé. Etes-vous devenu fou ou souhaitez-vous la mort de cette pauvre petite ? » Sa voix était cassante. Minerva tourna le regard en voyant un gros corps noir approcher. « Ah. Severus ! J'allais vous appeler. »

Le serpentard se retransforma en approchant de sa collègue et prit sa fille dans ses bras, en glissant un regard reconnaissant à Minerva. Cette dernière lui sourit avant de se tourner vers James.

« Maintenant qu'elle est là, » cracha ce dernier en fusillant Severus du regard. « On peut décider de sa retenue ainsi que celle des deux autres. »

« Eh bien allez les cherchez, James ! » siffla Minerva à son tour, en ayant par-dessus la tête du comportement de son ancien Gryffondor. « Comme ça, Severus a un peu de temps pour s'occuper de sa fille. J'espère pour vous que vous n'avez rien aggravé ! »

« Je vous en prie, Minerva. Cette petite fait la comédie. »

« Retourne voir l'oculiste, Potter ! » cracha Severus à son tour. « Ou va voir Poppy pour qu'elle t'explique ce que sont des lésions cérébrales, qu'elles sont l'importance de celles de Chiara et qu'en sont les conséquences ! Et essaie de comprendre aussi ! Tu as un cerveau, non ? Sers-t-en ! »

Chiara s'était lourdement appuyée sur lui et semblait être repartie dans un semblant de sommeil. Il la prit dans ses bras. Potter partit d'un pas furibond chercher les deux gryffondors après avoir été encore un peu plus houspillé par Minerva.

« Est-ce que je peux envahir un peu votre bureau, Minerva ? » demanda Severus d'une voix plus douce en serrant sa fille contre lui.

Chiara avait calé instinctivement sa tête dans son cou.

« Bien sûr, Severus, » répondit l'animagus en ouvrant la porte. « Je suis désolée pour James. »

« Ce n'est pas de votre faute s'il a toujours été un parfait crétin, » sourit tristement le serpentard. « Espérons juste que ça va aller. »

Minerva transfigura une de ses chaises en un lit confortable pour la petite. Severus l'y allongea en douceur et lui frotta ses cheveux. Soudain, la main fine et ridée de la sorcière se posa sur le front de Chiara et un murmure surpris se fit entendre.

« Merlin ! C'est impossible ! »

Severus sortit rapidement sa baguette et insonorisa la pièce avant de menacer sa collègue. McGonagall en fit de même.

« Qu'est-ce que cela veut dire Severus ? »

« Potter ne va pas tarder à arriver et je ne veux pas qu'il sache. Ni lui, ni sa femme, ni même Dumbledore ! Je vous raconterais tout si vous me promettez de ne rien dire. Je veux un serment de sorcier naturellement. Dans le cas contraire, je vous efface la mémoire ! »

La sorcière hésita.

« Pourquoi ? » Severus leva un sourcil sans pour autant abaisser sa baguette. « Pourquoi faites-vous cela ? »

« Parce que je l'aime. C'est ma fille. J'y tiens plus que tout au monde et je ferai n'importe quoi pour elle. Pour sa santé, pour sa sécurité et pour son bonheur. »

Minerva ne lut que pure sincérité dans les yeux onyx qui la surveillaient. Elle croyait l'homme capable d'aller en enfer pour la jeune Chiara, ou plutôt Arya qu'elle avait reconnue puisqu'elle avait été présente quand Lily était venue à Poudlard avec ses deux enfants juste après l'attaque. Elle avait vu les cicatrices et celle de la petite était si caractéristique … Elle baissa sa baguette et fit un serment sorcier de ne rien dévoiler à personne. Severus se détendit et baissa également sa baguette et se réinstalla auprès de sa fille.

« Merci, Minerva, » murmura-t-il.

« Je ne vous lâcherais pas tant que vous ne m'aurez pas tout expliqué, jeune homme, » dit-elle lentement en allant servir du thé et apporter la boîte de biscuits au gingembre.

« Je suis un homme de parole. Je vous raconterai tout mais après que Potter soit passé avec son avorton et le jeune Weasley. »

Anonymous reviews have been disabled. Login to review. 1. Comment tout a commencé 2852 0 0 2. Une lueur d'espoir dans les ténèbres 3510 0 0 3. Réveil, soins et révélations 2261 0 0 4. Petite visite surprise 2595 0 0 5. Réapprendre à vivre – pas si facile 2231 0 0 6. Tout est fini, Chiara Tu es libre 2077 0 0 7. Une nouvelle amie 2021 0 0 8. Une rencontre inattendue 2291 0 0 9. Deux parrains pour Chiara 2822 0 0 10. La lettre du citronné 1755 0 0 11. Dumbledore 2266 0 0 12. La Rentrée 3179 0 0 13. Métamorphoses et Potions 2888 0 0 14. DCFM, Vol et Duels 4748 0 0 15. Sainte Mangouste et Arithmanci 2915 0 0 16. La Vérité 1822 0 0 17. Halloween 1893 0 0 18. Noël 1641 0 0 19. Joyeux anniversaire, Papa ! 1405 0 0 20. Norbert le Norvégien à Crête 2782 0 0 21. Explication 3991 0 0 22. Retenues, Rêve et Crise 1676 0 0 23. L'homme qui se cache derrière Quirell 2055 0 0 24. Les paroles du mage noir 1342 0 0 25. Retour en Russie 988 0 0 26. Douze ans déjà 1565 0 0 27. Retour à Poudlard 1325 0 0 28. Une attaque à Poudlard 1973 0 0 29. L'histoire de Serpentard 1191 0 0 30. Cognard fou et Club de duel 2075 0 0 31. Le Bal du Ministère 3103 0 0 32. C'est un basilic 2642 0 0 33. Une conversation à travers un journal 704 0 0 34. La Chambre des Secrets 2302 0 0 35. Dans le bureau de Dumbledore 2718 0 0 36. Des vacances bien méritées 2263 0 0 37. Une évasion à Azkaban 1631 0 0 38. Soins et Avancées 2712 0 0 39. Pas un Si Joyeux Anniversaire 2603 0 0 40. L'épouvantard de Chiara 2071 0 0 41. L'Arrestation 2269 0 0 42. Une Alliée parmi les Lions 2644 0 0 43. Un Nouveau professeur de Potions 2533 0 0 44. Tom Jedusor 2270 0 0 45. Rendre Visite à un Ami 2794 0 0 46. Les Blessures du Passé 1434 0 0 47. Le Manoir Potter 2562 0 0 48. L'Anniversaire des Jumeaux 3015 0 0 49. Des Nouvelles Intéressantes 1848 0 0 50. La Coupe du Monde de Quidditch 2420 0 0 51. Maugrey et Meredith 2668 0 0 52. Beauxbâtons et Dumstrang 2102 0 0 53. La Coupe de Feu 2029 0 0 54. Gynécomage et Quidditch 1938 0 0 55. Des Blessures Etranges 1842 0 0 56. Une Balade à Dos d'Acromentule 2009 0 0 57. La Première Tâche 2478 0 0 58. Soins, Discussion et Enigme 2561 0 0 59. Beuglante 589 0 0 60. Réflexions et Préparations 1731 0 0 61. Le Bal de Noël 2523 0 0 62. La Deuxième Tache 2021 0 0 63. Discussions et Réflexions 1829 0 0 64. Bonne Humeur Envolée 2150 0 0 65. Une Petite Visite à un Grand Mage 2859 0 0 66. La Troisième Tâche 1938 0 0 67. Le Rituel de Sang 2150 0 0 68. Un Baume au Coeur 1932 0 0 69. Les Lettres du Destin 1321 0 0 70. Grabuge Gage de Liberté 2619 0 0 71. SOS Famille en Détresse 2370 0 0 72. Retrouvailles 3604 0 0 73. Altercation au Dîner 1870 0 0 74. Une Visite chez Minerva 1242 0 0 75. Une Réunion de Mangemort 2598 0 0 76. Une Balade Incognito sur le Chemin de Tr 1230 0 0 77. Les Recherches d'Ezequiel 3120 0 0 78. Lily Potter 2117 0 0 79. La Tête du Sanglier 1707 0 0