La vie de Chiara Eileen Snape @memepotter952504
Métamorphoses et Potions

Chapitre 13 : Métamorphoses et Potions

BIP ! BIP ! BIP ! Oouaf ! BIP ! BIP ! Ouaf !

Clack ! 07h00.

Ouaf ! Ouaf !

Chiara venait de se lever et d'éteindre son réveil matin et caressait affectueusement Zoya qui était déjà bien réveillée et de bonne humeur en ce bon matin.

« C'est quoi, tout ce raffut ?! » s'exclama Pansy Parkinson en se redressant dans son lit, ses cheveux noirs dans un état indescriptible alors que Zoya continuait d'aboyer joyeusement.

« Le réveil matin, » répondit Chiara en se levant et sortant sa trousse de toilette tandis que les autres filles du dortoir, Millicent Bullstrode, Daphnée Greengrass, se frottaient les yeux pour en chasser les brumes de sommeil.

« Et c'est quoi ça ? » demanda Parkinson en jetant un regard dégoûté sur Chiara.

« Quoi ça ? »

« Cette chose que tu portes ! »

« Un pyjama, » fit la métamorphomage comme si c'était une évidence.

« Cette chose affreuse que tu portes, un pyjama ? »

« C'est un kigurumi. Un pyjama une pièce si tu préfères, » répondit la fille-panda en se dirigeant vers la salle de bain. « Je ne dors qu'avec ce genre d'habits. Allez, je me dépêche. »

« Pourquoi ? Il n'est que 7h du matin, » fit Millicent en jetant un œil à son réveil.

« Parce que je dois voir mon père, prendre mon petit déjeuner, promener Zoya et tout cela avant que les cours ne commencent. J'aimerais aussi passer par la volière si j'en ai le temps, » répondit-elle avant de fermer la porte derrière elle.

Elle ressortit de la salle de bain quinze minutes plus tard complètement habillée. Elle fit rapidement son sac d'un coup de baguette et s'apprêtait à sortir quand Millicent lui adressa la parole.

« Snape, dis tes cheveux n'étaient pas noirs ? » demanda-t-elle en observant la chevelure grise aux mèches vertes de la jeune fille.

Chiara les avait laissés détachés et ils lui tombaient en cascade dans le dos, au niveau des reins.

« Oui et maintenant ils sont argentés, » sourit la métamorphomage sans expliquer plus en détail. « Je me sauve, à plus tard, les filles. »

Chiara fila rapidement. Ne trouvant pas son père dans ses appartements, ni dans son bureau, elle se dirigea immédiatement vers la Grande Salle. Il n'y avait pas grand monde à cette heure, quelques élèves, surtout des Serpentards, le professeur Mcgonagall et son père. Il était encore tôt. Severus était habillé de ses robes noires, les cheveux détachés lui encadrant le visage. Il lisait la Gazette du sorcier.

« Bonjour, Papa, » dit-elle joyeusement en venant lui faire un câlin.

« Bonjour, Chaton, » fit-il avec un sourire en l'embrassant sur le front. « Eh bien, cela change de te voir dans une tenue normale. Je te préfère sans l'uniforme. »

« Moi aussi. C'est pour ça que je vais mettre un peu plus l'accent sur mes cheveux à défaut de pouvoir le faire sur mes vêtements. Et je me rattraperai le week-end. »

« Tu vas briser le mythe du serpentard tiré à quatre épingles, » rit le père en sortant une petite sacoche de ses robes. « Tiens, les potions pour aujourd'hui et demain. »

« Ne crois pas être débarrassé de moi aussi facilement, Papa, » fit la jeune fille en redonnant un gros câlin à son père.

« Crois-moi Chiara, je préférerais cent fois être en Russie à soigner des gens et à faire des potions que de les enseigner à des cornichons avec la peur de voir un chaudron exploser. »

« Je me demande ce que j'ai comme cours aujourd'hui. »

« Minerva ne m'a pas encore donné les horaires, je suis désolé. Allez, va manger. »

« Tantôt, Papa. »

« Tantôt, Chaton. »

Alors que la jeune fille s'éloignait, Minerva s'approcha de son nouveau collègue.

« Vous semblez bien plus épanoui que quand vous êtes parti d'Angleterre, il y a dix ans, Severus, » dit-elle avec un sourire.

Le serpentard fit un léger sourire à la Gryffondor et replongea son regard dans la Gazette, lisant l'article de la première page. Cambriolage à Gringott's.

oOoOo

Chiara se dirigeait avec les autres serpentards vers la classe de métamorphose pour leur premier cours de la journée. Même si elle savait qu'elle allait s'ennuyer, au moins ce serait sa matière préférée. Ils allaient partager le cours avec les Gryffondors. En fait, à y regarder de plus près, les Serpentards et les Gryffondors avaient beaucoup de cours en commun. Ils veulent que les deux maisons s'entretuent ou quoi ? avait demandé Chiara à son père quand il lui avait tendu l'horaire. Il était de notoriété publique, et cela durait depuis des siècles, que la rivalité entre maisons était encore plus importante entre les Gryffondors et les Serpentards. Severus n'avait, pour toute réponse, qu'hausser les épaules, ne sachant pas lui-même quelle idée était passée par la tête de celui qui avait composé les horaires.

Elle entra dans la classe et s'installa au deuxième rang, à coté d'Hermione Granger, à défaut de pouvoir se mettre à coté d'un serpentard, ils étaient en nombre impair. Chiara remarqua assez rapidement le chat tigré assis sur le bureau. Zoya avait commencé à aboyer en s'approchant de l'estrade, la queue frétillante en voyant l'animal. Elle voulait jouer. Le chat feula.

« Zoya, non ! On ne joue pas ! » ordonna-t-elle en obligeant le berger à s'asseoir à son pupitre. « Assis ! »

Au bout de cinq minutes où le cours aurait dû commencer, les élèves commencèrent à s'agiter, se demandant ce qu'ils devaient faire quand un professeur était absent. Chiara souriait discrètement en regardant le chat qu'elle avait reconnu comme étant le professeur de métamorphose. Aucun chat ne se tiendrait de manière aussi raide !

La porte de la classe s'ouvrit soudain pour laisser passer Potter et son ami le roux.

« Ouh, on y est, » fit ce dernier, essoufflé. « Imagine la tête de la vieille McGonagall si on était arrivé en retard ! »

« Imagine ta tête quand tu sauras que le professeur McGonagall a entendu les propos que tu as employé pour la définir, » répliqua Chiara avec un sourire en coin, moqueuse.

« La ferme, Snape. Elle n'est pas là, » siffla Potter qui avait de la haine dans les yeux en regardant la serpentard.

« Que tu es idiot et naïf, » se désola la métamorphomage en se levant. « Et dire que tu es le fils de James Potter. Navrant. Laisse-moi te donner un petit indice. »

Le chat tigré avait voulu se transformer pour réprimander ses deux lions pour leur retard et pour leur insolence mais elle ne s'attendait pas à ce que la fille de son collègue réplique ainsi, polie et pourtant sans fausses notes. Elle avait d'ailleurs remarqué le sourire qu'elle faisait alors que tous les autres élèves se posaient des questions sur sa présence. La vieille sorcière ouvrit grand les yeux en voyant Chiara Snape se transformer en un chat blanc et monter sur le bureau à côté d'elle. Tout le monde dans la salle de classe s'était tu et l'observait, puis le chat tigré. Chiara s'assit et regarda le chat tigré devant elle. Ce dernier se leva et fit le tour de la chatte au pelage presque totalement immaculé. Elle remarqua qu'elle avait deux taches noires sur ses salières ainsi qu'une queue totalement noire.

En voyant Zoya s'agiter près de son pupitre, Chiara décida de reprendre forme humaine et sauta du bureau. Le professeur McGonagall en fit autant quelques secondes plus tard, faisant sursauter tout le monde.

« Voilà une bien belle métamorphose, Miss Snape, » complimenta la Gryffondor avec un sourire. « 20 points pour serpentard. Depuis combien de temps êtes-vous animagus ? »

« Cela va faire bientôt quatre ans, professeur, » répondit Chiara en allant se réinstaller à son pupitre.

« Eh bien, » fit la sorcière étonnée, ne sachant trop que dire de plus.

McGonagall se reprit et introduit son cours comme elle le faisait chaque année, expliquant les rudiments de la métamorphose avant de demander aux élèves d'essayer de transformer une allumette en une aiguille. Chiara ne s'attarda même pas sur son allumette, trouvant l'exercice inutile et ennuyeux et préféra se plonger dans un ouvrage de métamorphose avancée, se désintéressant totalement de ce qui se passait autour d'elle. Elle ne remarqua pas le regard désapprobateur d'Hermione à côté d'elle parce qu'elle ne faisait pas l'exercice.

« Bien que cela reste de la métamorphose, jeune fille, » fit le professeur McGonagall derrière elle, faisant sursauter les deux premières années. « Cela n'est pas la matière du cours. D'ailleurs c'est d'un niveau beaucoup trop élevé pour des premières années, » ajouta-t-elle en se penchant pour lire l'intitulé du chapitre.

« Alors, » fit Chiara en sortant sa baguette. « La matière du cours … L'allumette. »

Elle fit un sec mouvement du poignet et transforma son allumette en une aiguille d'un informulé.

« Voilà, » dit-elle comme si l'exercice était d'une simplicité enfantine en se replongeant dans son livre sans même voir la surprise sur le visage de McGonagall. Cette dernière entendit ensuite la petite murmurer l'incantation du passage du livre en dessinant des cercles avec sa baguette. Le pupitre devant elle se mit à bouger et à aboyer, faisant hurler tout le monde.

« Mince, qu'est-ce que j'ai manqué ? » fit Chiara avec sa mine concentrée, la langue entre les dents, ses yeux aciers parcourant les lignes de consigne pour la réalisation du sort. Elle retenta l'expérience et finit par transformer le bureau en un beau labrador noir. « Voilà, c'est mieux comme ça, » rit-elle en voyant Zoya et le labrador faire connaissance.

« Euh …, » dit le professeur McGonagall, à court de mots.

« Vous allez bien, professeur ? » demanda Chiara en jetant un regard soucieux à la vieille sorcière.

« Oui, … 20 points pour serpentard, » répondit-elle en rendant au pupitre sa forme originelle, au grand dam de Zoya qui pensait s'être fait un nouvel ami.

La directrice des rouges et ors laissa la jeune serpentard à son livre sans plus la déranger en se promettant d'avoir une petite discussion avec son père pour savoir exactement ce qu'il en était des aptitudes et des connaissances de Chiara. Les Serpentards, eux, étaient contents. En moins d'une heure, ils avaient récoltés 40 points et seulement grâce à Chiara. Plusieurs Gryffondors regardaient aussi la jeune fille avec étonnement et admiration, Potter et Weasley avec haine et dégoût. Pour ces deux derniers, la serpentard se la pétait clairement.

Juste après cela, la classe Gryffondor-Serpentard prit le chemin des cachots pour leur premier cours de potions. Chiara s'installa au premier banc, devant le bureau de son père. Elle savait qu'il ne supporterait pas de la voir autre part qu'au premier rang, sauf peut-être à son bureau, pour faire des potions. Elle lui fit un mini-sourire et attendit. Personne ne parlait. Le regard noir du serpentard était trop intimidant pour que qui que soit ose dire quelque chose. Severus fit l'appel, s'arrêtant quelques secondes sur le nom d'Ezequiel Potter pour fixer ce dernier de son regard impénétrable. Notre célébrité locale, avait-il commenté. Il se leva ensuite et introduit son cours.

« Vous êtes ici pour apprendre la science subtile et l'art rigoureux de la préparation des potions, » dit-il d'une voix basse, semblable à un murmure.

Il restait toutefois parfaitement audible, même du dernier rang tellement un silence régnait dans la salle de classe.

« Je ne m'attends donc pas à ce que vous compreniez grand-chose à la beauté d'un chaudron qui bouillonne doucement en laissant échapper des volutes scintillantes, ni à la délicatesse d'un liquide qui s'insinue dans les veines d'un homme pour ensorceler peu à peu son esprit et lui emprisonner les sens… Je pourrais vous apprendre à mettre la gloire en bouteille, distiller la grandeur, et même à enfermer la mort dans un flacon. »

Un silence suivit son discours.

« Potter, » claqua-t-il ensuite.

« Monsieur ? »

« Qu'est-ce que j'obtiens quand j'ajoute de la racine d'asphodèle en poudre à une infusion d'armoise ? »

Hermione, juste à coté du Survivant, leva brusquement la main pour donner la réponse. Ezequiel la fixa quelques secondes avant de reporter son regard sur le professeur.

« Je ne sais pas, monsieur. »

« Vous ne savez pas. Chiara ? » demanda-t-il ensuite, ayant remarqué que sa fille avait froncé les sourcils. Il en était un peu perplexe vu que c'était une potion de première année.

« Pourriez-vous traduire asphodèle, professeur ? » demanda-t-elle, suivant les consignes de son père de l'appeler professeur ou monsieur durant les cours.

« Asphodèle. »

« Un somnifère très puissant. Je ne connais pas son nom en anglais. Le Philtre de Mort-Vivante. »

« La Goutte du mort-vivant, oui. Essayons encore, Mr Potter. Où iriez-vous si je vous demandais de me chercher un bézoard ? »

Hermione releva sa main, se cognant la main sur la table au passage, pour donner la réponse. Le comportement de la Gryffondor déplut au serpentard car il n'aimait pas les gens qui attiraient ainsi l'attention sur eux pour montrer qu'ils étaient intelligents.

« Nulle part, » répondit le gryffondor, d'une voix sèche, n'aimant pas que le professeur fasse une fixette sur lui. « Je ne suis pas un chien. »

« 5 points en moins pour Gryffondor pour votre insolence, Mr Potter. Chiara ? »

« On trouve le bézoard dans l'estomac des chèvres. D'ailleurs, j'aurais une question à ce sujet. »

« Oui ? »

« Est-ce que l'on doit absolument tuer la bête pour récupérer le bézoard ou pas ? »

« Malheureusement oui, c'est ce qui rend cette pierre si rare. Son utilisation ? »

« Elle est utile contre la plupart des poisons tant qu'ils sont relativement rudimentaires. »

« Exact. Une dernière question Mr Potter. Quelle est la différence entre le Napel et le Tue-Loup ? »

« Je ne sais pas, monsieur, » répondit Potter. « Mais il semblerait que votre fille a réponse à tout, pourquoi ne pas lui poser les questions à elle et que vous me laissiez tranquille ! »

« 5 autres points en moins pour Gryffondor, Mr Potter ! » claqua Snape. « J'aurais au minimum espéré une réponse de votre part, mais de toute évidence, c'est trop demander à un Potter d'ouvrir son manuel de potions. Chiara ? »

« Euh … Oui ? »

« La différence ? »

« A part leur nom ? Aucune. C'est de l'aconite. Une plante très utile qui rentre dans la composition de la Potion Tue-Loup. »

Severus leur demanda ensuite de préparer une potion contre les furoncles que Chiara finit en une quinzaine de minutes. Elle était parfaite. Elle se leva ensuite, transféra la potion dans des flacons qu'elle posa sur le bureau de son père avant de se diriger vers la réserve d'ingrédients de potions.

« Chiara ? » fit-il, un sourcil relevé, en voyant sa fille agir sans son autorisation – pas que cela change à d'habitude – devant tout le monde.

« Oui, Papa ? »

« Qu'est-ce que tu fais ? »

« Je vais faire de la pimentine. J'ai vu que Mme Pomfresh t'en avais commandé, » répondit-elle en attrapant les ingrédients pour retourner à sa paillasse. « Eh ! Attention Neville, il faut jeter la plume de corbeau après les yeux de tritons, pas avant ! Sinon on va avoir une magnifique explosion ! »

Le blond écarta la dite plume de son chaudron avec un regard horrifié et jeta à la place les tritons dans le liquide bouillonnant.

« 10 points pour Serpentard, Chiara, merci, » fit Severus.

« De rien, Papa … Euh … oups. »

« Laisse tomber. Ce n'est pas grave, » dit-il avec un léger sourire en coin.

Chiara sourit en retour et retourna à sa paillasse pour préparer la pimentine pour l'infirmière, rendant ainsi service à son père au passage, pour pouvoir mieux profiter de sa soirée avec lui sans avoir à faire des potions aussi basiques et déprimantes. S'ils faisaient ensemble toute la commande qu'il avait reçue, ils allaient pouvoir très vite avoir des soirées entières de libre à jouer, faire des potions compliquées, lire, ….

En sortant de la classe, Potter attrapa Chiara par le bras et la poussa violemment contre le mur à quelques mètres de la classe.

« Aïe ! »

« La petite fille à son papa a mal, » ricana Weasley à coté de Potter. « Ton père et toi vous n'êtes que des mages noirs, des serpentards ! Il faudrait vous éradiquer de la surface de la terre ! »

Le roux sortit sa baguette de sa manche. Zoya grogna et aboya contre les deux hommes qui menaçaient sa maîtresse, les faisant légèrement reculer.

« Si tu as l'intention de t'en servir, Weasley, vas-y, » fit calmement Chiara en sortant sa propre baguette, prête à lancer un bouclier informulé et de répliquer. « Mais un conseil, ne me rates pas, car moi je ne te raterai pas ! »

« Si tu touches à Ron, je t'envoie à l'infirmerie la Miss-je-sais-tout ! » siffla Potter en sortant également la sienne.

« C'est vous qui avez commencé, bande de brutes ! »

« Pourrais-je savoir ce qu'il se passe ici ? » fit Snape en arrivant derrière eux, alerté par les aboiements de la chienne. « Zoya, Stop ! »

« Tu veux la version courte Papa ? Ou la toute croustillante pleine de détails ? »

« La courte, s'il te plait, Chiara. »

« Eh bien, Potter m'a attrapé le bras, Weasley s'est moqué de nous et nous a insultés. Il a sorti sa baguette, et j'ai sorti la mienne pour me défendre, Potter aussi ensuite. Et tu es arrivé. Voilà. »

« Elle ment, professeur, » fit précipitamment Weasley alors que ses oreilles rougissaient du gros mensonge qu'il venait de dire.

« Cela m'étonnerait vraiment, Mr Weasley. Ma fille est d'une franchise exemplaire. »

« C'est injuste ! » s'exclama Potter. « On est deux contre elle. Vous ne pouvez pas prendre son parti ! Ce serait faire du favoritisme ! »

« Je doute fort que votre père ne se gêne de faire du favoritisme à votre égard, Potter, » répliqua l'homme. « Tout comme votre mère. Toutefois, je peux régler ce petit différent sans prendre parti. »

« Pfff. Quelle perte de temps ! » s'exaspéra Chiara en tendant le bras. « Accio Veritaserum. »

Un petit flacon rempli d'un liquide transparent et pétillant arriva dans sa main. Elle le tendit à son père pour qu'il lui verse quelques gouttes sur la langue. Quand elle fut sûre que la potion faisait effet, elle répéta toute l'histoire, devant les yeux horrifiés et paniqués des deux menteurs. Severus s'en délecta. Il n'avait rien demandé et avait laissé gérer Chiara. Le jeune Potter allait avoir des problèmes pour mettre Chiara en mauvaise posture si elle agissait déjà comme cela. Le souci allait être en fait ses parents. Le gosse était vraiment mal élevé et il se doutait que James Potter avait dit des atrocités à son sujet et que son fils ne faisait que les transposer sur sa fille. S'il voulait l'écraser, il allait avoir du fil à retordre.

« 10 points en moins pour Gryffondor pour avoir menti. Chacun. Et 10 autres points pour avoir agressé un autre élève. Que je ne vous y reprenne plus ! »

Il mena Chiara vers la Grande Salle pour le repas de midi.

« Bien joué, Chaton. »

« Merci, Papa. »

« Mais sois prudente avec Potter. »

« A cause des professeurs Potter et Evans ? »

« Oui. En particulier Potter. J'ai été l'ami d'Evans. Je ne la pense pas capable de demander à son fils de martyriser les autres élèves. »

« Mais Potter lui en est capable, hein ? »

« Oui. »

« Est-ce que c'est lui qui t'a rendu la vie difficile à Poudlard avec Remus et Sirius ? »

« Oui. »

« Je te promets de faire attention, » fit Chiara avec un immense sourire.

Severus embrassa sa fille sur le front et ils continuèrent leur chemin, suivant la délicieuse odeur des mets qui provenait de la Grande Salle, étant guidés par leur estomac réclamant leur dû.

Anonymous reviews have been disabled. Login to review. 1. Comment tout a commencé 2852 0 0 2. Une lueur d'espoir dans les ténèbres 3510 0 0 3. Réveil, soins et révélations 2261 0 0 4. Petite visite surprise 2595 0 0 5. Réapprendre à vivre – pas si facile 2231 0 0 6. Tout est fini, Chiara Tu es libre 2077 0 0 7. Une nouvelle amie 2021 0 0 8. Une rencontre inattendue 2291 0 0 9. Deux parrains pour Chiara 2822 0 0 10. La lettre du citronné 1755 0 0 11. Dumbledore 2266 0 0 12. La Rentrée 3179 0 0 13. Métamorphoses et Potions 2888 0 0 14. DCFM, Vol et Duels 4748 0 0 15. Sainte Mangouste et Arithmanci 2915 0 0 16. La Vérité 1822 0 0 17. Halloween 1893 0 0 18. Noël 1641 0 0 19. Joyeux anniversaire, Papa ! 1405 0 0 20. Norbert le Norvégien à Crête 2782 0 0 21. Explication 3991 0 0 22. Retenues, Rêve et Crise 1676 0 0 23. L'homme qui se cache derrière Quirell 2055 0 0 24. Les paroles du mage noir 1342 0 0 25. Retour en Russie 988 0 0 26. Douze ans déjà 1565 0 0 27. Retour à Poudlard 1325 0 0 28. Une attaque à Poudlard 1973 0 0 29. L'histoire de Serpentard 1191 0 0 30. Cognard fou et Club de duel 2075 0 0 31. Le Bal du Ministère 3103 0 0 32. C'est un basilic 2642 0 0 33. Une conversation à travers un journal 704 0 0 34. La Chambre des Secrets 2302 0 0 35. Dans le bureau de Dumbledore 2718 0 0 36. Des vacances bien méritées 2263 0 0 37. Une évasion à Azkaban 1631 0 0 38. Soins et Avancées 2712 0 0 39. Pas un Si Joyeux Anniversaire 2603 0 0 40. L'épouvantard de Chiara 2071 0 0 41. L'Arrestation 2269 0 0 42. Une Alliée parmi les Lions 2644 0 0 43. Un Nouveau professeur de Potions 2533 0 0 44. Tom Jedusor 2270 0 0 45. Rendre Visite à un Ami 2794 0 0 46. Les Blessures du Passé 1434 0 0 47. Le Manoir Potter 2562 0 0 48. L'Anniversaire des Jumeaux 3015 0 0 49. Des Nouvelles Intéressantes 1848 0 0 50. La Coupe du Monde de Quidditch 2420 0 0 51. Maugrey et Meredith 2668 0 0 52. Beauxbâtons et Dumstrang 2102 0 0 53. La Coupe de Feu 2029 0 0 54. Gynécomage et Quidditch 1938 0 0 55. Des Blessures Etranges 1842 0 0 56. Une Balade à Dos d'Acromentule 2009 0 0 57. La Première Tâche 2478 0 0 58. Soins, Discussion et Enigme 2561 0 0 59. Beuglante 589 0 0 60. Réflexions et Préparations 1731 0 0 61. Le Bal de Noël 2523 0 0 62. La Deuxième Tache 2021 0 0 63. Discussions et Réflexions 1829 0 0 64. Bonne Humeur Envolée 2150 0 0 65. Une Petite Visite à un Grand Mage 2859 0 0 66. La Troisième Tâche 1938 0 0 67. Le Rituel de Sang 2150 0 0 68. Un Baume au Coeur 1932 0 0 69. Les Lettres du Destin 1321 0 0 70. Grabuge Gage de Liberté 2619 0 0 71. SOS Famille en Détresse 2370 0 0 72. Retrouvailles 3604 0 0 73. Altercation au Dîner 1870 0 0 74. Une Visite chez Minerva 1242 0 0 75. Une Réunion de Mangemort 2598 0 0 76. Une Balade Incognito sur le Chemin de Tr 1230 0 0 77. Les Recherches d'Ezequiel 3120 0 0 78. Lily Potter 2117 0 0 79. La Tête du Sanglier 1707 0 0