Au-delà des Apparences @memepotter952504
Au-delà des Apparences

Chapitre 7 : Au-delà des Apparences

Harry avait tout prévu ! Il avait changé le produit de shampoing de Malfoy contre une lotion anti-pilosité. Cela apprendrait à cet idiot le respect et l'humilité ! Et l'avantage d'une telle méthode était qu'il n'y avait pas de preuve qu'il était le coupable d'un tel acte. Et son statut d'idiot de l'école le préserverait. En tant qu'idiot, il ne pourrait pas planifier un acte aussi sournois. Il aurait la paix.

Une fois l'échange fait en pleine nuit – Merlin merci qu'il possédait une cape d'invisibilité pour passer inaperçu –, il retourna dans son lit avec un petit sourire. Après deux semaines de patience, il allait enfin pouvoir se venger. Il avait du juste trouver l'idée du siècle et elle était venue à lui quand il avait vu Marcus Flint se raser devant un lavabo. Il lui avait fallu un peu de temps pour rassembler le matériel. Pour se faire, il n'avait eu aucun scrupule à faire un petit larcin auprès d'un garçon de septième année pour récupérer un flacon complet de cette lotion à mélanger avec le précieux shampoing haut de gamme de Malfoy. Littéralement le coup du siècle !

Le lendemain, il sursauta comme tout le monde dans la salle commune en entendant le hurlement de fillette provenant du dortoir des garçons. Il se marrait intérieurement tout en gardant un visage stoïque. Personne ne vit Drago Malfoy de la journée, ni de toute la semaine. Ce dernier était rentré chez lui pour ne pas paraître dans un tel état de honte. Du moins pour la honte, Harry en était certain. Officiellement, Drago était rentré chez lui car il était hautement contagieux et que le garder à l'école n'était pas conseillé.

Harry regrettait juste que personne n'ait pu voir la tête du blondinet chauve. Car il se doutait que Malfoy était complètement chauve ! Il aurait tellement aimé avoir une photo. Ou même tout simplement un souvenir à graver dans sa mémoire ... Dommage.

xXxXxXx

Severus savait que le coupable était Potter. Ou du moins il avait des doutes. Mais évidemment il ne pouvait pas le prouver. Et quelque part, il ne le voulait pas. Drago l'avait cherché avec cette maudite vipère. Potter aurait pu subir de très graves lésions. Heureusement qu'il était doué. Mais cela personne à part lui ne semblait s'en rendre compte. Il était temps que les choses changent. C'est pourquoi il voulait en avoir le coeur net une fois pour toutes.

Il marchait donc à travers le parc en direction du lac, dissimulé sous un sort de désillusion et un autre de silence. Il voyait Potter à l'ombre d'un saule pleureur. Il s'approcha de lui et prit discrètement connaissance de l'ouvrage qu'il consultait. Un ouvrage sur les potions qui affectaient l'esprit. Des décoctions qui n'étaient pas enseignées à Poudlard. En réalité, c'étaient des potions abordées lorsque l'on faisait une spécialisation en potions auprès de grands maîtres et seulement après avoir acquis le premier degré.

Il tenta sa chance et se rendit à nouveau visible et audible.

« Pouvez-vous m'énoncer la troisième loi de Golpalott, Mr Potter ? »

« L'antidote d'un poison composé doit être égal à plus que la somme des antidotes de chacun de ses composants, » répondit le garçon de douze ans sans vraiment réfléchir.

« Savez-vous que c'est une loi que je n'évoque pas avant au moins la sixième année ? »

Il vit son serpent se tendre et redresser lentement la tête pour le fixer dans les yeux, le regard insondable et froid.

« Pourquoi mentir sur vos capacités, Mr Potter ? » demanda Severus, curieux.

Potter ne répondit pas tout de suite. Le Maître des Potions pouvait presque voir les rouages tourner sans comprendre dans quel sens. Le gamin devait sûrement réfléchir s'il pouvait lui faire confiance ou non.

« Parce que montrer mes capacités aux gens pourraient m'apporter des ennuis. Je n'en ai rien à faire des notes pour le moment. Ce ne sont que de vulgaires lettres sur un morceau de parchemin. »

« Ces vulgaires lettres détermineront votre avenir professionnel, » corrigea Severus.

« Seulement celles des BUSE's et des ASPIC's. Les autres n'ont aucune importance. »

« Cela ne répond pas à ma question, Mr Potter. »

« J'ai répondu. Cela m'apporterait des ennuis. »

« Quel genre d'ennuis ? » fit l'homme en fronçant les sourcils, partagé entre la surprise et l'inquiétude.

Le garçon soupira et regarda la surface du lac un instant. Il était calme mais Severus pouvait deviner que son serpent était troublé.

« Plusieurs ennuis, » répondit-il finalement. « Rester avec une mention Piètre ou Acceptable me permet d'être discret et ne pas attirer l'attention sur moi plus qu'à l'accoutumée. Harry Potter, fils de deux Gryffondors, Survivant de Vous-Savez-Qui, réparti à Serpentard. J'ai entendu les premières rumeurs avant que celles me traitant d'attardé ne circulent. »

« Quelles rumeurs, Mr Potter ? »

« Que je serais le futur mage noir, » ricana amèrement le gamin.

« Cela ne changerait pas beaucoup des autres Serpentards, » nota le Maître des Potions. « Et puis, il n'y a pas tant de mal à être un mage noir si on n'utilise pas nos pouvoirs pour accomplir de mauvaises choses. » L'homme s'appuya contre le tronc d'arbre et continua. « Pourquoi votre famille vous traite d'attardé mental ? »

« Elle l'a toujours fait. »

« Il doit bien avoir une raison, » insista Severus d'une voix neutre.

Potter haussa des épaules alors qu'il soupirait à nouveau.

« Est-ce si important ? »

« Cela l'est pour moi quand je vois un excellent élève faire exprès d'échouer à ses épreuves de fin d'années, » répondit plus durement le Maître des Potions. « Pourquoi une telle rumeur ? De ce que j'ai pu observer, je vous qualifierais plutôt de surdoué. »

« Je pense que je le suis. Mais quel est l'intérêt de le montrer ? Surtout à ma famille. »

« Ne seraient-ils pas fiers de vous ? »

« Oh que non ! Je ne dois jamais faire de l'ombre à leur précieux Dudley. Il doit être le meilleur en tout. Enfin, difficile d'être le meilleur quand on est un benêt mais ... Comme Dudley était et est toujours d'ailleurs, un idiot de première, j'étais dès lors obligé d'être plus médiocre que lui afin de ... »

« Afin de quoi ? »

« Afin de ne pas souffrir. Les coups, les privations... J'en subissais déjà suffisamment. Pourquoi en subir davantage juste pour une vulgaire note sur un vulgaire morceau de papier ? »

« Mais votre cousin est un Moldu, inscrit dans une école moldue. Il n'y a plus de possibilité de comparer. Pourquoi continuer ? »

« Deux raisons : la première est qu'Oncle Vernon s'assure que mes notes soient toujours médiocres. Il m'a demandé un compte rendu détaillé du système de notation de l'école. Il semblait satisfait de savoir que j'étais un idiot. »

« Et la seconde ? »

« Malfoy supporte mal la concurrence. Déjà qu'il se dispute la première place avec Hermione Granger, imaginez le tableau si Harry Potter venait lui mettre de l'ombre à lui, le Prince des Serpentards. Ce ne sont que des notes. Elles n'ont aucune valeur. Je connais mes capacités, mes connaissances, c'est tout ce qui importe. Et je m'en contente. C'est ce que j'ai de mieux à faire pour le moment si je veux survivre et à Poudlard et à Privet Drive. Et j'aimerais que cela reste ainsi. »

Severus observait son serpent alors qu'il parlait. Il n'était plus surpris, il était en état de choc en entendant ses explications. Comment pouvait-on être à ce point sur la défensive à à peine douze ans ? Que faisaient exactement les Dursley pour que Potter soit si refermé et autodidacte et pourtant d'apparence si insignifiant et stupide ?

« Mr Potter, que risquez-vous si jamais vous avez de bonnes notes ? Auprès de votre famille, je veux dire. »

1. Prologue 1053 0 0 2. Poudlard 1147 0 0 3. Les Incohérences 1201 0 0 4. Les Résulats 1115 0 0 5. Un Problème pour la Rentrée 1187 0 0 6. Lockhart et Duels 1152 0 0 7. Au-delà des Apparences 1318 0 0 8. Battu et Séquestré 965 0 0 9. Severus Parrain 1112 0 0 10. Les Dursley Condamnés 1403 0 0 11. Une Famille 1379 0 0