Au-delà des Apparences @memepotter952504
Les Incohérences

Chapitre 3 : Les Incohérences

Severus gardait Potter à l'oeil depuis le début de l'année. A l'origine, il voulait s'assurer que le garnement décrit par les Dursley ne fasse pas de vagues et ne soit pas la honte de sa maison. Mais après deux mois d'observation, le Maître des Potions avait dû se rendre à l'évidence que le gamin Potter était si pas un bon élève, au moins calme et pas le moins du monde perturbateur.

Au contraire, il cherchait même à éviter les ennuis. Il l'avait bien observé, fuyant Drago Malfoy et ses amis tout comme les élèves de Gryffondors qui le cherchaient. Pas qu'il agisse comme un lâche mais il évitait juste de rester dans le même espace qu'eux plus que nécessaire. Ou s'il le faisait, il y avait toujours quelqu'un pour surveiller et donc il n'y avait pas d'ennuis. Juste parfois quelques mots bien sentis auxquels Potter ne répliquait même pas. Il baissait juste un peu la tête.

Mais Severus doutait que Potter soit un soumis. Non, son sourire discret quand il était seul, après avoir croisé l'un ou l'autre de ses ennemis, laissait entendre que tout marchait à merveille. Comme si tout ceci n'était qu'un plan. Mais cela ne se pouvait pas ... Il était supposé être un attardé mental non ? C'était ce que prétendait sa famille.

Potter n'était vraiment pas comme on le faisait croire. Alors qui était-il ? Severus allait le découvrir.

xXxXxXx

Harry s'habilla chaudement. Les journées étaient de plus en plus froides. Alors les nuits n'en parlons pas ! C'était d'ailleurs pour cela qu'il avait rapidement appris un sort, stupide mais utile, pour se réchauffer voire se maintenir au chaud.

Noël approchait. D'une certaine manière, il était excité de vivre son premier vrai Noël : un vrai repas, de vraies décorations de Noël à regarder, faire un bonhomme de neige, ... Il n'aurait juste pas les cadeaux puisqu'il ne connaissait personne susceptible de lui en offrir. Il ne s'était créé aucun lien à Poudlard. Pas un seul en quatre mois.

D'un autre côté, c'était mieux. Pas d'amis ou de relations, pas de déception ou de trahison. Il avait toujours été seul. Cela ne changeait rien à sa vie. Quand on est seul, on compte que sur soi-même. Et on fait tout pour être le meilleur et atteindre ses objectifs. Harry se savait être le meilleur mais se cachait bien parmi les nuls. Cela ne le rendrait que plus dangereux et vicieux à l'avenir et il en était très fier.

C'est ainsi que le temps passa et que les vacances de Noël arrivèrent. Il n'y avait pratiquement plus d'élèves dans l'école, la plupart étant rentrés dans leur famille. Ainsi il était plus libre d'être lui-même. La majorité de son temps, il le passait dès lors en bibliothèque où le calme était le bienvenu et les sièges encore plus libres. Il avait plus d'espace pour travailler et en apprendre plus sur le monde qui était dorénavant le sien.

xXxXxXx

Severus observa son serpent qui était toujours d'un étrange calme et parfaitement silencieux. Il n'avait d'yeux que pour son assiette ou les plats sur la table sans pour autant paraître indécent. Il répondait uniquement par monosyllabe aux questions de Dumbledore. Cela devenait frustrant. Ce garçon était aussi fermé qu'une huître. Impossible de savoir qui il était réellement. Le jeune semblait bien savoir se dissimuler. Mais dissimuler quoi ? Là était toute la question.

Cela dit pour une fois, il eut le plaisir – enfin, façon de parler – de voir son serpent pour une fois réagir à une énième provocation de Weasley.

« Potter n'a pas de parents pour s'occuper de lui à Noël, » ricanait le rouquin avec l'un de ses amis Gryffondor.

Le Serpentard avait calmement posé ses couverts et s'était redressé dans l'intention de quitter la table.

« Mes parents sont morts, Weasley. Même moi je le sais. Alors arrête de dire des bêtises. »

Il l'avait dit avec calme et assurance, le regard froid, avant de partir sans un mot de plus. Il était loin du turbulent enfant perturbé que les Dursley avaient présenté.

« Mr Weasley, » siffla doucereusement Severus. « Si je vous reprends à vous attaquer à Mr Potter en mentionnant sa famille, je vous colle en retenue pendant un mois entier. Cela vous apprendra peut-être le respect ! Mr Potter n'a pas besoin qu'on lui rappelle qu'un fou lui a arraché ses parents. »

« C'est un attardé, qu'est-ce que cela peut faire ? »

« Mr Weasley ! » s'indigna Minerva.

« 50 points en moins pour Gryffondor, Mr Weasley, » fit Severus. « Et justement parce que Mr Potter n'est pas tout à fait normal, il n'est rien de plus ignoble et lâche que de voir quelqu'un s'attaquer à lui ! Je vous suggère de changer de passe-temps ! »

Severus n'avait jamais été du genre à défendre un Potter mais lui-même trouvait que c'était odieusement mesquin et bas pour quelqu'un de rappeler à une personne qu'elle était orpheline. Son serpent s'était certes bien comporté en répondant avec calme, stoïque, fidèle à lui-même en réalité. Mais il doutait que la remarque de Weasley ne l'ait pas touché plus que cela. Ce n'était qu'une façade, il en était persuadé. Il verrait bien comment Potter agirait dans les prochains jours.

Le lendemain matin, il retrouva ses quelques serpents encore présents dans la salle commune de Serpentard pour ouvrir leurs cadeaux. Il fut surpris de constater que Potter n'avait qu'un seul cadeau. Ce dernier ne semblait même pas en être ému. Quand Severus reconnut le présent comme étant la cape d'invisibilité de son foutu père, il sut immédiatement que le présent venait de Dumbledore lui-même. Il en ressentit une bouffée de colère.

glisser Il était prêt à lui confisquer la cape sur le champ quand il vit quelque chose. La missive qui allait avec la cape avait troublé le visage de son serpent l'espace de quelques secondes. Juste assez pour que Severus y voit quelque chose qui l'amena encore plus à se questionner sur Harry Potter. Il y avait vu de la tristesse. Sa main était tremblante alors qu'il serrait le tissu entre ses doigts. Il le vit ensuite glisser ses doigts dans l'enveloppe pour en ressortir une photo. L'éclat roux informa le Maître des Potions qu'il s'agissait de Lily. Il reconnaîtrait cette chevelure entre mille. Même sur une photo et à une telle distance. L'homme à coté devait être Potter... Là encore, Severus lut une émotion sur le visage de Potter avant que ce dernier ne se referme. Il y avait de la joie en plus de la tristesse. N'avait-il jamais vu une photo de ses parents ?

Il observa en silence son serpent se relever et replier soigneusement sa cape avant de partir pour son dortoir. Il n'en ressortit pas avant l'heure du petit-déjeuner, le visage froid et distant comme à l'accoutumée.

Ce n'était pas aujourd'hui que Severus résoudrait le mystère que représentait Harry Potter...

1. Prologue 1053 0 0 2. Poudlard 1147 0 0 3. Les Incohérences 1201 0 0 4. Les Résulats 1115 0 0 5. Un Problème pour la Rentrée 1187 0 0 6. Lockhart et Duels 1152 0 0 7. Au-delà des Apparences 1318 0 0 8. Battu et Séquestré 965 0 0 9. Severus Parrain 1112 0 0 10. Les Dursley Condamnés 1403 0 0 11. Une Famille 1379 0 0